Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Déclaration du premier ministre à la Chambre des communes sur l’attaque terroriste survenue à Québec

Déclaration du PM à la Chambre des communes sur l’attaque terroriste survenue à Québec

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Monsieur le Président –

C’est avec tristesse et horreur que les Canadiens ont appris la nouvelle de l’attentat terroriste dévastateur qui s’est produit hier soir à Québec.

Selon les rapports officiels actuels, six personnes qui priaient au Centre culturel islamique de Québec auraient perdu la vie et beaucoup d’autres seraient gravement blessées.

Ces personnes ont été visées uniquement parce qu’elles pratiquaient leur religion. Il s’agit d’un acte terroriste.

C’est une attaque contre les valeurs les plus profondes et les plus chères aux Canadiens – l’ouverture, la diversité et la liberté de religion.

Nous portons dans nos cœurs les victimes. C’était nos concitoyens. Des Canadiens ordinaires. C’était des frères, des oncles, des pères et des amis. C’était des gens de foi et de communauté.

En un clin d’œil, un acte de violence insensée leur a arraché la vie.

Je sais qu’il y a un lien très personnel entre cette communauté et son député. Le député de Louis-Hébert la connaît bien, lui qui a visité ce centre à plusieurs reprises. Il est justement avec eux en ce moment.   

Et à chacun de mes 337 collègues dans cette Chambre, Monsieur le Président, je rappelle que nous sommes tous des leaders dans nos communautés. C’est dans les moments comme celui-ci que nos communautés ont besoin de notre leadership. C’est dans les moments comme celui-ci que nous devons nous montrer dignes de l’honneur qui nous est donné de siéger dans cette Chambre. 

Tendez la main à vos amis, vos voisins. Rassemblez vos communautés. Soyez là pour ceux que vous représentez. Ils ont besoin de vous.

Aux personnes blessées, aux victimes et aux membres de leurs familles, à la population de Québec et à tous les Canadiens —

Sachez que nous allons aller au fond des choses. Un tel acte de violence n’a pas sa place dans la société canadienne.

Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance aux premiers répondants et à remercier la police locale, les autorités municipales, ainsi que le gouvernement du Québec. Je tiens à assurer les Canadiens que nous allons travailler ensemble et de près au cours des prochains jours.

J’aimerais aussi remercier les nombreux leaders politiques et religieux de partout dans le monde qui ont communiqué avec nous depuis les événements d’hier soir. Vos pensées et vos condoléances sont grandement appréciées.

Le Canada est depuis longtemps un pays diversifié et accueillant. Nous faisons preuve de compassion et nous sommes généreux. Nous reconnaissons que nous sommes forts non pas malgré nos différences mais bien grâce à celles-ci.

C’est dans des moments tragiques comme celui-ci que nous devons nous montrer unis pour aller de l’avant. Les Canadiens ne vont pas se laisser abattre par cette violence. Notre énergie et notre unité n’en ressortiront que plus fortes.

Les auteurs de tels actes cherchent à mettre à l’épreuve notre détermination, à ébranler nos valeurs. Ils cherchent à nous diviser. À semer la discorde et la haine.

Nous n’allons pas fermer nos esprits. Nous allons ouvrir nos cœurs.

Monsieur le Président, chers amis, chers Canadiens, montrons le meilleur de nous-mêmes dans ces moments difficiles.

Je tiens à m’adresser directement aux plus d’un million de Canadiens de confession musulmane :

Nous sommes avec vous. 36 millions de Canadiens ont aussi le cœur brisé.

Et sachez que nous tenons à vous. Vous apportez une contribution inestimable au pays que nous partageons. Vous êtes ici chez-vous.

L’horrible crime d’hier soir contre la communauté musulmane est un acte terroriste contre le Canada et contre tous les Canadiens.

On va pleurer ensemble. On va se défendre. Et on sera toujours avec vous.

Au cours des prochains jours, je nous invite à nous réconforter les uns les autres. Nous porterons le deuil de cette attaque dévastatrice et puis nous prendrons le chemin de la guérison, ensemble. En tant que communauté, pays et famille.

Les Canadiens ne vont pas se laisser intimider. Nous n’allons pas répondre à la violence par la violence.

Face à la peur et à la haine, nous répondrons par l’amour et la compassion.

Toujours.

Merci Monsieur le Président.