Main Container

logo

Allocution du premier ministre pour annoncer du soutien aux Canadiens en situation de handicap

Main Content

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Bonjour à tous.

Les vidéos et les rapports qui nous viennent des quatre coins du pays depuis les derniers jours sont préoccupants.

Et ils mettent en évidence les réalités systémiques auxquelles font face beaucoup trop de Canadiens.

Plus tard aujourd'hui, je vais discuter avec le Conseil des ministres et la commissaire de la GRC.

On doit s’assurer que chacun de ces dossiers fasse l’objet d’une enquête en bonne et due forme.

Mais on doit aussi réfléchir de manière globale aux changements à apporter aux systèmes qui nuisent à trop d’Autochtones et de Canadiens racialisés.

On ne peut pas régler tout ça du jour au lendemain.

Mais on doit changer la situation, et commencer à le faire dès aujourd'hui.

Peu importe qui vous êtes, la COVID-19 aura eu des répercussions sur vous d’une manière ou d’une autre.

Parce que cette pandémie a touché tout le monde.

La Semaine nationale de l’accessibilité qui se déroule en ce moment nous rappelle que certaines personnes ont été particulièrement touchées.

Que ce soit pour acheter de l’équipement de protection individuelle ou pour verser le salaire de travailleurs de soutien, beaucoup de Canadiens en situation de handicap se retrouvent avec des factures qu’ils ont parfois du mal à payer.

Aujourd’hui, j’annonce qu’un paiement unique non imposable de 600 dollars sera versé aux personnes handicapées pour les aider à payer leurs dépenses supplémentaires pendant la crise. 

Et ce n’est pas tout.

On établit également le Volet national pour l’accessibilité en milieu de travail, pour aider les gens à trouver et à garder un bon emploi.

Et on investit dans cinq nouveaux projets à travers le pays qui vont aider les personnes handicapées à surmonter les obstacles en milieu de travail.

Je sais que la ministre Qualtrough en aura plus long à dire là-dessus plus tard aujourd'hui.

Plus tôt dans la journée, on a reçu le rapport sur l’emploi pour le mois de mai.

Les données montrent que plus de Canadiens sont retournés au travail le mois dernier, mais que beaucoup, beaucoup trop de gens traversent encore une période très difficile.

Ça nous indique qu’on a avancé, mais qu’on doit rester concentrés sur le retour des gens au travail.

Voilà pourquoi on a prolongé la subvention salariale pour les prochains mois et approuvé plus de 300 000 demandes qui nous permettent de soutenir des millions d’emplois.

Il reste encore beaucoup de travail à faire, mais on commence à voir des résultats.

Environ 1,2 million de Canadiens qui touchaient la Prestation canadienne d’urgence n’en ont plus besoin.

C’est une nouvelle encourageante, mais on est loin d’avoir terminé.

On a besoin d’un plan pour l’ensemble du Canada pour relancer l’économie de manière sûre et efficace.

Parce que c’est en se dotant du bon plan et des bonnes ressources qu’on va pouvoir déterminer où on va être non seulement cet été, mais cet automne et cet hiver.

Les Canadiens ont fait trop de sacrifices au cours des derniers mois pour qu’on perde les progrès qu’on a réalisés.

Au fur et à mesure qu’on reprend nos activités, on doit le faire de façon sécuritaire en prenant toutes les précautions qui s’imposent.

On sait qu’en ce moment, les provinces et les territoires subissent une forte pression et sont aux prises avec de vraies difficultés financières à cause de cette pandémie.

Et on veut les aider le plus possible.

Pour ce faire, on doit agir rapidement et prudemment afin de soutenir les services dont dépendent les Canadiens et de permettre à nos communautés de se remettre sur pied.

Notre gouvernement a déjà pris des mesures en ce sens.

Et, maintenant, on offre de faire encore plus pour soutenir ce travail. 

Hier, lors de notre douzième réunion des premiers ministres depuis le début de la crise, j’ai fait une proposition à mes collègues.

Le gouvernement fédéral est prêt à accorder 14 milliards de dollars pour relancer le pays de manière sûre et sensée. 

Pendant que vous retournez au travail, on veut s’assurer que vous êtes protégés, peu importe où vous êtes.

Voici sur quoi les premiers ministres et moi allons travailler, dans le cadre d’une entente sur la relance sécuritaire qui couvrirait la période cruciale des six à huit prochains mois.

C’est de l’argent qui va être utilisé pour acheter de l’équipement de protection individuelle pour les travailleurs, y compris ceux qui travaillent dans le milieu de la santé.

On parle de veiller à ce que les entreprises aient l’équipement de protection individuelle dont elles ont besoin, pour que tous les Canadiens soient en sécurité au travail, peu importe la région du pays où ils retournent travailler. 

Ce seront des fonds pour payer le service de garde, pour payer des congés de maladie et pour soutenir les plus vulnérables, comme les aînés qui vivent dans les CHSLD.

Le gouvernement fédéral fournirait les fonds nécessaires à la mise en œuvre de cette initiative.

Et on parle de soutenir les villes et les municipalités de façon à ce que les Canadiens qui retournent au travail puissent compter sur des services dont ils ont besoin, comme le transport en commun et les programmes communautaires.

J’ai hâte de travailler avec les premiers ministres pour réaliser tout ça.

C’est sûr que la situation est différente d’une province à l’autre.

Et notre plan va en tenir compte.

Mais voici ce qu’il faut retenir: on est là pour assurer la santé et la sécurité de tous les Canadiens à travers le pays pendant qu’on relance l’économie.

En ce moment, notre plus grande priorité, c’est d’aider les gens à traverser la crise.

Mais on pense aussi à ce qui nous attend non seulement au cours des prochains mois, mais des prochaines années et décennies.

La Journée mondiale de l’environnement nous rappelle qu’on ne peut pas bâtir un avenir meilleur si on n’a pas de plan pour lutter contre les changements climatiques.

Notre gouvernement a pris des engagements ambitieux à ce chapitre et aujourd’hui, on y donne suite.

On annonce 60 nouvelles initiatives pour conserver la nature à travers le pays.

La moitié des projets seront dirigés par les peuples autochtones et le but, c’est non seulement de protéger notre environnement, mais de soutenir les économies locales et de créer des bons emplois pour les Canadiens.

On traverse une période sans précédent.

Ce n’est pas la première fois que les Canadiens sont appelés à travailler ensemble.  

Cette fin de semaine, en soulignant l’anniversaire du jour J, on va repenser à tous ceux qui ont combattu et qui sont morts en défendant les valeurs qui nous sont chères.

Comme les femmes et les hommes courageux qui sont dans les Forces armées canadiennes aujourd'hui, nos anciens combattants ont servi notre pays avec courage et dévouement.

Et ils l’ont servi ensemble.  

Tout comme on est ici ce matin à cause de leurs sacrifices, les militaires canadiens se trouvaient à Juno Beach à cause de ceux qui les ont précédés. 

À cause des forces alliées qui, la même semaine quatre années auparavant, ont réussi l’évacuation de plus de 300 000 soldats qui étaient pris au piège sur les plages de Dunkirk. 

Ça a été une opération remarquable.

Non seulement à cause du nombre de vies sauvées, mais aussi à cause du nombre de gens qui ont contribué à les sauver. 

Des centaines de femmes et d’hommes ordinaires ont donné leur bateau afin de secourir leurs concitoyens.

Ils n’y seraient jamais arrivés s’ils avaient agi seuls.

Mais ensemble, ils ont changé le cours de l’histoire.

Et 80 ans plus tard, pendant qu’on mène notre propre combat, leurs histoires sont pour nous un rappel.

En ce moment, on a tous un rôle à jouer :

En tant que propriétaire d’entreprise qui se sert de la subvention salariale pour garder ses employés.

En tant que jeune qui aide sa communauté grâce à un placement d’Emplois d’été Canada.

Ou simplement en restant à la maison quand c’est possible et en pratiquant la distanciation physique quand on sort.

Quoi que vous fassiez pour aider – merci.

Si on continue à travailler ensemble, si on continue de se soutenir, on va passer à travers.

Merci.