Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Allocution du premier ministre sur le Cadre de relance sécuritaire

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Bonjour tout le monde.

Depuis le début, notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec les provinces et les territoires pour soutenir les Canadiens durant la pandémie.

La lutte contre la COVID-19 a toujours reposé sur des efforts pancanadiens, et c’est encore le cas aujourd’hui alors qu’on entame la phase de la reprise économique. 

Au cours des dernières semaines, on a travaillé avec les gouvernements des provinces et des territoires pour déterminer ce qu’on doit faire au cours des six à huit prochains mois pour relancer l’économie de façon sécuritaire.

Et aujourd’hui, j’ai des bonnes nouvelles à annoncer.

Notre gouvernement va investir plus de 19 milliards de dollars pour que les provinces et les territoires disposent des ressources nécessaires pour protéger la santé des Canadiens, aider les gens à retourner au travail en toute sécurité et se préparer pour une potentielle deuxième vague.

Dans le cadre de cet accord, on a établi sept domaines prioritaires dans lesquels on doit concentrer nos efforts.

On doit notamment augmenter nos capacités de dépistage et de recherche des contacts, obtenir plus d’équipement de protection individuelle et apporter plus de soutien aux plus vulnérables, dont ceux qui vivent dans les CHSLD ou les résidences pour personnes âgées.

Mais la COVID-19 n’est pas seulement une crise sanitaire. C’est aussi une crise économique.

Pour passer à travers, on ne doit pas seulement améliorer notre capacité à détecter, guérir et prévenir la COVID-19.

On doit aussi aider les gens, les entreprises et des communautés au complet à s’adapter à notre nouvelle réalité, parce que la menace de la COVID-19 sera toujours présente tant et aussi longtemps qu’on n’aura pas de vaccin.

Ce n’est pas assez d’acheter plus d’équipement de protection individuelle pour que les gens puissent respecter les consignes de santé publique au travail.

On doit aussi faire en sorte que les gens puissent se rendre au travail de façon sécuritaire, que leurs enfants soient pris en charge et que ceux qui ne peuvent pas trouver de travail immédiatement reçoivent du soutien.

Donc, s’assurer qu’il y a assez de places dans les garderies ou soutenir les travailleurs qui n’ont pas de congé de maladie payé – ça aussi doit faire partie de nos priorités.

L’accord conclu aujourd’hui comprend aussi plus de soutien pour les municipalités.

Nos villes sont aux premières lignes du combat contre la COVID-19 depuis le début.

Pour rouvrir l’économie de façon sécuritaire, nos villes doivent avoir les outils et les ressources nécessaires pour se préparer.

Sinon, on risque la santé des gens.

L’accord prévoit donc plus de soutien pour aider les municipalités avec les coûts opérationnels.

On va aussi réaliser des investissements dans le transport en commun parce que personne devrait avoir à refuser un emploi parce qu’on ne veut pas risquer notre santé à chaque matin.

Si on veut que les gens participent à l'économie, il faut qu'ils puissent se rendre au travail en toute sécurité.

Les investissements autant dans les municipalités que dans le transport en commun seront partagés de façon équitable entre le fédéral et le provincial.

Tous les ordres de gouvernement vont continuer de travailler ensemble pour préparer et assurer la reprise de l’économie.

Les Canadiens peuvent compter sur nous.

Sur ce point, je tiens à remercier la vice-première ministre Freeland, les premiers ministres des provinces et des territoires et les fonctionnaires qui ont travaillé fort pour soutenir les Canadiens et jeter les bases de notre reprise économique grâce à ce cadre.

Je veux terminer aujourd’hui avec des nouvelles concernant la frontière canado-américaine.

Je peux maintenant confirmer que le Canada et les États-Unis se sont entendus pour prolonger les mesures frontalières qui sont déjà en place d’un mois, jusqu’au 21 août.

Et on va continuer à collaborer de près avec nos voisins américains pour assurer la sécurité de nos citoyens des deux côtés de la frontière.

Demain, le ministre Morneau va annoncer plus de détails au sujet de la Subvention salariale d’urgence du Canada. On va aussi avoir plus à dire sur la façon dont on compte soutenir davantage les personnes en situation de handicap.

Nous avons déjà partagé le projet de loi avec les partis de l’opposition, donc on va avoir plus de nouvelles là-dessus.

Encore une fois, merci d’avoir été des nôtres.