Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Allocution du premier ministre sur les mesures prises pour soutenir les Canadiens durant la pandémie de COVID-19

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Bonjour à tous.

Je suis heureux d’être ici avec la Dre Tam et le Dr Njoo.

Le ministre LeBlanc se joint à nous virtuellement.

Et le ministre Rodriguez est également des nôtres pour répondre aux questions sur les développements parlementaires.    

La lutte contre la COVID-19 est un travail d’équipe, partout au Canada.

Dès le premier jour, on a travaillé avec tous les ordres de gouvernement pour vous protéger.

C’est exactement ce qu’on continue de faire pendant cette deuxième vague.

Hier, on a eu notre vingtième rencontre avec les premiers ministres des provinces et territoires depuis le début de cette pandémie.

On a discuté de ce que les Canadiens vont avoir besoin pendant les semaines et les mois à venir.

D’abord, c’est essentiel que nos travailleurs de première ligne aient accès à de l’équipement de protection individuelle en quantité suffisante.

Jusqu’à maintenant, le gouvernement fédéral a livré près de 190 millions d’articles de protection individuelle aux provinces et aux territoires. 

En parallèle, on aide aussi avec du personnel de soutien qui peut faire plus de 14 000 appels par jour pour la recherche de contacts, et les laboratoires nationaux d’un bout à l’autre du pays aident à faire augmenter la capacité de dépistage.

Dans la deuxième vague comme dans la première, notre gouvernement est prêt à aider nos partenaires pour assurer la sécurité des Canadiens.

La COVID-19 n’est pas seulement une crise sanitaire, c’est aussi une crise économique. 

Les travailleurs et les entreprises de partout au pays ont besoin de soutien pendant ces moments difficiles. On sait que la deuxième vague pourrait frapper très durement.

Et on est là pour vous aider. 

La semaine passée, j’ai annoncé qu’on allait créer la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer, qui va directement aux locataires.

Ce soutien s’ajoute au prolongement de la subvention salariale et à l’expansion du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes. 

Ces programmes aident et vont continuer d’aider les propriétaires de petites entreprises.

Ces entreprises créent de bons emplois et elles sont au cœur de nos communautés.

Prenons l’exemple d’Amarjeet Chandok, propriétaire de l’entreprise Taza Xpress à Brampton. Quand la pandémie a frappé, Amarjeet se demandait si son entreprise allait y survivre.

Mais grâce à la subvention salariale, au programme de soutien pour le loyer et au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes, il a été en mesure de garder ses employés et de rester en affaires.

On va continuer d’être là pour les gens comme Amarjeet, et pour les petites entreprises d’un bout à l’autre du pays qui créent de bons emplois et qui rendent nos communautés plus fortes.

On sait que la deuxième vague pourrait frapper très durement.

Et on est là pour vous aider. 

Pour nous aider à lutter contre la COVID-19, nous avons plusieurs outils à notre disposition.

Avec plus de 4,5 millions de téléchargements, l’application gratuite Alerte COVID est très efficace pour aider à vous protéger, ainsi que vos proches.

Le processus est très simple et protège votre vie privée.

Si vous avez eu un contact étroit avec une personne ayant par la suite signalé un test positif, l’application va vous avertir.

Après avoir reçu l’alerte, vous pouvez alors vous rendre dans un centre de dépistage ou vous isoler en attendant votre résultat.

Cette application aide à empêcher la transmission du virus.

Elle fonctionne maintenant pleinement dans huit provinces, et les discussions se poursuivent avec la Colombie-Britannique et l’Alberta.

Alors si ce n’est pas déjà fait, rendez-vous sur l’App Store ou sur Google Play et téléchargez gratuitement Alerte COVID immédiatement.  

On doit continuer à prendre la lutte contre la COVID-19 au sérieux. Cette pandémie est une menace très réelle.

Depuis plusieurs semaines, les premiers ministres des provinces et territoires, les responsables de la santé publique et moi-même demandons à tout le monde de redoubler d’efforts et de poser les gestes qui, on le sait, vont nous aider à aplatir la courbe et casser la deuxième vague.

Le nombre de cas est encore trop élevé, et trop de gens sont encore à risque:  

nos travailleurs de première ligne,

nos parents et nos grands-parents qui vivent en centres de soins de longue durée

et nos proches qui ont déjà des problèmes de santé.

Pour les entreprises qui arrivaient enfin sur le chemin de la relance, cette deuxième vague menace encore de les ralentir. 

Je comprends votre inquiétude.

Mais on peut encore renverser la tendance.

Alors, continuons de faire notre part pour aider les autres, et pour aider les gens qu’on aime. En tant que gouvernement, nous allons continuer d’être là pour vous.

Ce matin, je me suis entretenu avec le premier ministre Pashinyan d’Arménie et lui ai fait part de notre préoccupation concernant la situation dans le Haut-Karabakh. 

Je lui ai dit que le Canada allait continuer de travailler vraiment très fort avec nos alliés pour mettre fin aux violences.  

J’encourage toutes les parties à amorcer un dialogue afin de parvenir à une résolution pacifique de ce conflit. Le ministre Champagne a porté le même message pendant son voyage en Europe, qu’il conclut aujourd’hui. 

Dans le cadre de son voyage, le ministre Champagne a pris part à une semaine de rencontres avec nos alliés afin de discuter de la lutte mondiale contre la COVID-19.

Il a aussi participé à des échanges pour trouver des moyens utiles de soutenir la démocratie au Bélarus.

Aujourd’hui, le ministre Champagne a rencontré la cheffe de l’opposition, Svetlana Tsikhanouskaïa, pour lui témoigner notre appui et témoigner notre appui au peuple du Bélarus.

On va continuer de travailler avec nos partenaires internationaux pour que les gens du Bélarus puissent faire entendre leur voix.

Et, enfin, j’aimerais prendre un instant pour parler aux enfants de partout au Canada. Je sais que les six derniers mois ont été très difficiles pour vous. Et je sais aussi que certains ont dû souligner leur anniversaire ou un événement important et que ça n’a pas été aussi facile ou agréable que d’habitude, sans la famille, la famille élargie ou les amis, sans pouvoir faire de fête. Les enfants vivent ce genre de difficulté en temps de COVID. En fin de semaine, c’est l’anniversaire de mon père, mais c’est aussi le treizième anniversaire de mon fils Xavier. Quand on a treize ans, c’est un grand moment, parce qu’on devient ado et ça vient avec toutes sortes de responsabilités. Mais c’est aussi une période de notre vie où les amis sont vraiment très importants. Et c’est difficile de ne pas faire de fête. Mais les familles, les enfants et tous les Canadiens doivent continuer de faire leur part et de se protéger, pour qu’on puisse protéger nos grands-parents et ralentir la progression de la COVID-19.

On en demande beaucoup à tout le monde au pays, et en particulier aux enfants. Mais je veux que vous sachiez qu’on va continuer à vous en demander beaucoup parce que je sais que vous êtes capables d’en prendre. On est là pour vous. Aidez-vous les uns les autres, mais sachez qu’on doit tous faire notre part pour protéger les autres, même quand c’est une journée spéciale.    

Merci beaucoup tout le monde, et je passe maintenant la parole au ministre LeBlanc.