Main Container

logo

Allocution du premier ministre pour informer les Canadiens de la situation entourant la COVID-19 et annoncer la nomination prochaine du nouveau chef d’état-major de la défense

Main Content

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Bonjour à tous.

Ce matin, nous avons appris que Santé Canada avait terminé son examen du vaccin de Moderna et a déterminé qu’il est sécuritaire et efficace.

Le Canada dispose d'un processus d'examen indépendant qui est reconnu à l'échelle internationale, et je sais que nos meilleurs experts ont respecté les normes les plus élevées à cet égard.

Maintenant que le vaccin de Moderna a été approuvé par Santé Canada, nous pouvons commencer à le distribuer à travers le pays.

Les premières doses faisant partie de notre entente de 40 millions de doses vont arriver dans les prochains jours.

Plus tard aujourd’hui, je vais m’entretenir avec Dr Afeyan de Moderna – un ancien diplômé de McGill – à propos des livraisons et des efforts pour vacciner les Canadiens le plus rapidement possible.

En ce qui concerne le vaccin de Pfizer, j’ai de bonnes nouvelles à vous annoncer aujourd’hui.

Je peux vous annoncer que nous allons recevoir un quart de million de doses supplémentaires de Pfizer le mois prochain.

Nous aurons donc reçu près de 751 000 doses de Pfizer en janvier.

Grâce aux premières doses que nous avons déjà reçues et à celles qui s’en viennent, nous sommes en bonne voie de recevoir au moins 1,2 million de doses des vaccins de Pfizer et de Moderna d'ici le 31 janvier.

Nous avons commencé à vacciner les personnes les plus vulnérables et les travailleurs de première ligne.

Déjà, ces vaccins vont permettre de sauver des vies.

Et pendant que nous travaillons à distribuer les vaccins le plus rapidement possible, nous continuons de faire tout ce que nous pouvons pour assurer la sécurité des gens.

Notre gouvernement a accepté de continuer à fournir un soutien fédéral à la Croix-Rouge canadienne au Québec.

Ainsi, les 500 personnes déployées dans des établissements de soins de longue durée resteront en poste au moins jusqu'au 31 mars.

À cette date, le Québec devrait être en mesure d’assumer pleinement la gestion des CHSLD et de reprendre le contrôle de la situation.

La priorité absolue de notre gouvernement est d'assurer la sécurité des Canadiens.

Alors que le nombre de cas continue d'augmenter, nous continuerons d’être là pour les communautés qui ont besoin d'un soutien ciblé supplémentaire.  

La semaine dernière, notre gouvernement s'est engagé à fournir un soutien civil supplémentaire à Red Sucker Lake, au Manitoba, et à déployer des membres des Forces armées canadiennes dans la Première Nation d'Attawapiskat, en Ontario, pour aider les aînés et les membres vulnérables de la communauté.

Cela s'ajoute aux demandes que nous avons approuvées pour appuyer la présence de la Croix‑Rouge dans des établissements de soins de longue durée en Ontario et dans les sites d'isolement à Windsor-Essex.

La Croix-Rouge a fait un travail remarquable au cours de la dernière année pour assurer la sécurité des gens.

Alors que nous faisons face à cette deuxième vague, nous avons plus que jamais besoin de son expertise.

C'est pourquoi, aujourd'hui, je peux annoncer que nous investissons 70 millions de dollars supplémentaires pour soutenir le travail de la Croix-Rouge. La moitié de ces fonds iront aux équipes d’assistance et de réponse aux tests COVID-19, qui soutiennent la capacité de dépistage des communautés. 

L'autre moitié de ces fonds seront alloués aux équipes de la Croix-Rouge responsables de la gestion des crises liées aux éclosions. Ces équipes apportent un soutien diversifié, notamment en ce qui concerne les sites d'isolement et les services de santé mentale.

À tous ceux qui apportent leur aide sur le terrain, que ce soit au sein de la Croix-Rouge canadienne ou des Forces armées canadiennes :

Vous faites un travail remarquable.

Vous êtes toujours là quand nous avons besoin de vous.

Que nous ayons besoin de votre aide pour faire face à des inondations, à des incendies de forêt ou, maintenant, à la COVID-19, vous répondez toujours à l’appel. Vous affrontez le danger pour assurer la sécurité de vos compatriotes. Merci pour tout ce que vous faites.

Je sais que de nombreux membres des Forces armées canadiennes sont séparés de leur famille en ce moment, alors qu’ils s’emploient à assurer notre sécurité ici au pays et dans le monde entier.

Je vous remercie pour tout ce que vous faites. Je tiens particulièrement à remercier vos familles et vos enfants à qui vous allez manquer énormément à Noël. Nous pensons à vous.

À tous nos hommes et femmes en uniforme – merci.

À ce propos, aujourd’hui, je peux annoncer que nous allons nommer un nouveau chef d’état-major de la défense.

Le vice-amiral Art McDonald, qui est présentement le commandant de la Marine royale canadienne, va remplacer le général Jonathan Vance qui prend sa retraite des Forces armées.

Le vice-amiral McDonald apporte avec lui des décennies d’expérience et de service.

Il a joué un rôle de direction dans de nombreux domaines, ayant notamment dirigé des opérations humanitaires et de secours en cas de catastrophe, et assuré le commandement d’un groupe opérationnel multinational dans l’Extrême-Arctique, entre autres.

Je sais qu'il continuera d’assurer un leadership solide pour les Forces armées canadiennes alors qu’elles œuvrent à protéger les Canadiens au pays et à défendre nos valeurs dans le monde entier.

Le général Vance détient maintenant le record du chef d’état-major de la défense le plus longtemps en poste, et je tiens à le remercier.

Le général a dirigé les Forces armées canadiennes pour défendre notre pays des menaces militaires, et pour protéger les Canadiens sur notre territoire, lorsque nous avons été aux prises avec des désastres naturels ou plus récemment, avec la COVID-19.

Merci, Monsieur le général Vance, pour vos années de service et votre leadership.

Dans ses nouvelles fonctions, le vice-amiral McDonald sera chargé de superviser le travail des Forces armées canadiennes, notamment en ce qui a trait au déploiement des vaccins dans le cadre de l’opération VECTOR.

Les Forces armées canadiennes contribuent à la réponse nationale à cette pandémie depuis le printemps, apportant notamment un soutien aux établissements de soins de longue durée et à la recherche des contacts.

Je sais que les Forces armées bénéficieront du leadership et de l’expertise inestimables du vice‑amiral McDonald alors qu’elles continuent de travailler jour et nuit pour assurer la sécurité des Canadiens.

Cet après-midi, je souhaite également dire quelques mots au sujet des voyages et de la période des Fêtes.

Dans bien des régions du pays, les hôpitaux ont déjà du mal à gérer les nouveaux cas.

Il existe de nouvelles souches de la maladie dans des endroits comme le Royaume-Uni.

La situation est très grave.

En restant chez vous et en respectant les règles de santé publique, vous pouvez faire partie de la solution. 

Le Canada continue d’appliquer des mesures rigoureuses aux voyages et aux frontières visant toute personne qui entre au pays.

Contrairement à la plupart de nos alliés, nous avons mis en place une période de quarantaine obligatoire de deux semaines, y compris pour les Canadiens qui rentrent au pays.      

En mars, nous avons adopté ces mesures – qui comptent toujours parmi les plus rigoureuses au monde – pour assurer la sécurité des gens et sauver des vies.

Aujourd'hui, tout comme au premier jour, notre priorité absolue est de vous protéger, vous et votre famille.

C'est pourquoi, en plus des mesures importantes que nous avons déjà mises en place, nous avons agi rapidement pour imposer des restrictions de voyage supplémentaires en réponse à la situation au Royaume-Uni.

Dimanche dernier, j'ai convoqué le Groupe d’intervention en cas d’incident pour discuter du nouveau variant de la COVID-19 détecté au Royaume-Uni.

Notre gouvernement a temporairement suspendu tous les vols commerciaux et privés de passagers en provenance du Royaume-Uni.

Aujourd'hui, je peux annoncer que nous allons prolonger de deux semaines, jusqu'au 6 janvier, cette suspension temporaire des vols de passagers en provenance du Royaume-Uni, afin de prévenir la propagation de ce nouveau variant de la COVID-19 au Canada.

Si vous êtes arrivé récemment du Royaume-Uni, le gouvernement du Canada vous communiquera sous peu de nouvelles directives.

Je tiens à rappeler à tout le monde que vous ne devriez pas voyager à l'étranger en ce moment.

Les aéroports ne devraient pas être achalandés.

Si vous avez réservé un voyage, repensez-y.

Même si vous partez en vacances à l’étranger à chaque année, les circonstances sont bien différentes présentement.

Et si vous décidez quand même de voyager, à votre retour, vous devrez faire une quarantaine obligatoire pendant 14 jours.

Si vous ne respectez pas cette règle, il pourrait y avoir des conséquences sévères.

Notre priorité, c’est d'assurer la sécurité de tous.

Cette période des Fêtes sera difficile pour bien des gens.

Je pense à tous ceux qui ne peuvent pas être avec leur famille ou qui ont perdu un proche. 

Cela fait moins d'un an que le vol 752 de la Ukrainian Airlines a été abattu, tuant tous ceux qui se trouvaient à bord. Et moins de deux ans se sont écoulés depuis l’écrasement du vol 302 d'Ethiopian Airlines.    

Aux familles et aux amis qui vont passer les Fêtes sans un être cher : vous serez dans nos pensées.

En l'honneur des victimes, nous visons à faire du 8 janvier de chaque année la Journée nationale de commémoration des victimes de catastrophes aériennes.

Leur souvenir et leur histoire ne seront pas oubliés.

Et à tous ceux qui ont perdu quelqu'un cette année à cause de ce terrible virus :

Je vous offre mes plus sincères condoléances.

Nous sommes à vos côtés. Nous sommes en deuil avec vous.

Vous n'êtes pas seuls.

En 2020, nous avons été confrontés à un trop grand nombre de tragédies.

Ce n'est pas comme ça qu’on voulait passer l'année, et encore moins passer Noël.

Les journées sont courtes, il y a moins de soleil.

En tant que Canadiens, nous savons que c'est de nous serrer les coudes pour qu’on puisse traverser un hiver trop long et trop froid.

Alors, faites ce qu'il faut. Restez chez vous.

Protégez vos proches, nos travailleurs de première ligne, nos médecins, nos infirmières, nos aînés.

Comme Canadiens, nous nous serrons les coudes dans les moments difficiles. Pour nous, c'est tout à fait naturel.

Nous ne pouvons pas nous permettre d'abandonner maintenant, alors continuez de faire votre part.

Ce n'est pas le moment d’organiser des fêtes de Noël ou du jour de l’An.

Nous devons continuer de porter le masque, de garder nos distances et d'éviter les rassemblements. Et nous devons télécharger et utiliser l'application Alerte COVID.

Bref, s’il vous plaît, continuez de protéger ceux qui vous entourent.

Notre pays a déjà connu des Noëls difficiles.

Il est arrivé à nos parents et à nos grands-parents de passer les Fêtes sans les membres de leur famille ou sans pouvoir pratiquer leurs traditions.

Mais ils ont toujours cru que des jours meilleurs allaient venir.

Eh bien, ce Noël, c'est à notre tour.

C'est à nous de nous protéger les uns les autres.

C'est à nous de nous serrer les coudes, de tenir le coup, et de garder à l’esprit que le printemps et des jours meilleurs suivront même les hivers les plus sombres.

À vous et à votre famille, je vous souhaite un très joyeux temps des Fêtes.

Joyeux Noël.

Soyez prudents et prenez soin de vous. Ensemble, nous allons nous en sortir.

Merci beaucoup.