Main Container

logo

Déclaration conjointe du Canada et de la Chine concernant les déchets marins et les plastiques

Main Content

À l’occasion de la troisième rencontre entre le premier ministre S.E. Justin Trudeau et S.E Li Keqiang, premier ministre de la République populaire de Chine à Singapour le 14 novembre, 2018, les deux dirigeants ont admis que la pollution plastique résultant des pratiques actuelles a des effets négatifs sur la santé des océans, la biodiversité, la durabilité économique et potentiellement sur la santé humaine. Les deux dirigeants ont reconnu l’importance d’adopter une approche durable axée sur le cycle de vie pour la gestion des plastiques afin de réduire la menace pour l’environnement et, en particulier, de réduire les déchets marins dans les océans.

Rappelant la Déclaration conjointe du Canada et de la Chine sur les changements climatiques et la croissance propre de décembre 2017 et constatant les efforts déployés à l’échelle nationale pour atteindre les objectifs énoncés dans le Programme pour le développement durable à l’horizon 2030, les deux côtés se sont engagés vers une gestion des plastiques plus durable et efficace sur le plan des ressources, et ce tout au long de leur cycle de vie en entier, ce qui améliorera l’efficacité tout en réduisant l’impact environnemental.

Les deux pays s’efforceront à :

  • Réduire le recours inutile aux plastiques à usage unique, en tenant compte de toutes les répercussions environnementales des solutions de rechange.
  • Appuyer la collaboration avec les partenaires de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et avec d’autres gouvernements, et faire progresser les efforts visant à aborder la question des déchets plastiques marins.
  • Accroître la capacité nationale de prévenir la fuite des plastiques dans le milieu marin à partir de toutes les sources, et permettre la collecte, la réutilisation, le recyclage, la récupération ou l’élimination écologique des plastiques.
  • Respecter pleinement les principes énoncés dans la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination.
  • S’engager pleinement dans les processus internationaux pour lutter contre les déchets marins et la pollution par les plastiques.
  • Soutenir l’échange d’informations, y compris la sensibilisation et l’éducation du public afin de réduire l’utilisation des plastiques à usage unique et la production de déchets plastiques.
  • Promouvoir l’investissement, la recherche et le développement de solutions technologiques et sociales innovantes tout au long du cycle de vie des plastiques pour prévenir les déchets plastiques marins.
  • Guider l’élaboration et l’utilisation appropriée de nouveaux matériaux plastiques et de produits de remplacement pour faire en sorte qu’ils ne soient pas nocifs pour la santé ni pour l’environnement.
  • Réduire l’utilisation de microbilles de plastique dans les produits cosmétiques et de soins personnels et s’attaquer aux autres sources de microplastiques.

Les deux pays ont convenu de forger un partenariat pour lutter contre les déchets marins provenant des déchets plastiques en :

  • Facilitant la mise en commun de pratiques exemplaires entre les villes côtières du Canada et de la Chine en matière de prévention de la pollution par les plastiques.
  • Coopérant dans le domaine de la technologie de surveillance des microplastiques marins et de la recherche sur les effets écologiques et environnementaux.
  • Menant des recherches sur les techniques de lutte contre les déchets plastiques marins (y compris les microplastiques) et réalisant des projets de démonstration.
  • Mettant en commun les expériences et les pratiques exemplaires en matière d’éducation des consommateurs et de mobilisation des collectivités.
  • Collaborant dans les forums multilatéraux pertinents pour promouvoir la sensibilisation et l’action visant à réduire les déchets marins et les déchets plastiques.

Produit connexe