Cabinet du premier ministre

Monsieur le Ministre,

Je suis honoré que vous ayez accepté de servir les Canadiens et les Canadiennes à titre de ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

Nous en sommes maintenant à la troisième année de notre plan visant à faire croître notre économie, à renforcer la classe moyenne et à aider ceux qui travaillent fort pour en faire partie. Nous offrons une aide plus directe aux personnes dans le besoin en donnant moins aux plus riches. Nous effectuons de solides investissements pour stimuler la croissance économique, créer des emplois et favoriser une prospérité pour tous. Nous avons mis en œuvre un plan financier responsable et transparent en cette période de défis économiques.

Les Canadiens et les Canadiennes exigeront notre imputabilité quant à la réalisation de nos engagements et c’est pourquoi je demande à tous les ministres de faire leur part, individuellement et collectivement, pour améliorer les perspectives et la sécurité économiques des Canadiens.

Je m’attends à ce que nous offrions des résultats concrets et un gouvernement professionnel aux Canadiens et aux Canadiennes. Pour être sûr que la plus grande importance soit accordée aux résultats, je demanderai aux comités du Cabinet et à chaque ministre d’assurer un suivi et de communiquer les progrès réalisés entourant nos engagements, d’évaluer l’efficacité de notre travail et d’harmoniser nos ressources et nos priorités, afin d’obtenir les résultats que nous souhaitons et que la population mérite.

Pour nous attaquer aux problèmes auxquels nous faisons face en tant que pays — des difficultés éprouvées par la classe moyenne aux changements climatiques — il faut que les Canadiens et les Canadiennes aient confiance que leur gouvernement est honnête et disposé à les écouter. Je m’attends à ce que les mesures de rendement, la présentation de preuves et la rétroaction des Canadiens soient la pierre angulaire de notre travail. Nous dirigerons des ressources vers des initiatives qui ont le plus d’incidences positives sur la vie des Canadiens et qui nous permettent de respecter nos engagements envers eux. Je m’attends à ce que vous produisiez régulièrement des rapports sur vos progrès dans la réalisation de nos engagements et que vous développiez des mesures efficaces qui permettront d’évaluer l’impact des travaux de votre portefeuille.

Je me suis personnellement engagé à changer l’approche d’Ottawa et à amener un vent de changement. Nous nous sommes engagés à poursuivre nos objectifs avec un esprit de collaboration renouvelé. Il est essentiel d’améliorer nos relations avec les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux, afin d’apporter le changement positif et concret que nous avons promis aux Canadiens. Aucune relation n’est plus importante pour moi et pour le Canada que la relation avec les peuples autochtones. Il est temps de renouveler la relation de nation à nation avec les peuples autochtones pour qu’elle soit fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la collaboration et le partenariat.

Nous nous sommes également engagés à relever la barre en matière d’ouverture et de transparence au sein du gouvernement. Il est temps de sortir le gouvernement de l’ombre pour que celui-ci soit réellement au service de la population. Le gouvernement et les renseignements du gouvernement devraient être ouverts par défaut. Si nous voulons que les Canadiens et les Canadiennes aient confiance en leur gouvernement, nous avons besoin d’un gouvernement qui fait confiance aux Canadiens. Si nous faisons des erreurs, nous devons les reconnaître sur le champ. Les Canadiens et les Canadiennes n’exigent pas de nous que nous soyons parfaits, mais ils s’attendent à ce que nous soyons honnêtes, ouverts et sincères dans nos efforts pour servir l’intérêt public.

Notre plateforme guide notre gouvernement. Je m’attends à ce que nous donnions suite à tous nos engagements. Ce sera notre responsabilité collective de s’assurer que nous tenons nos promesses, tout en respectant notre plan financier. D’autres questions seront soulevées et seront portées à notre attention par les Canadiens et les Canadiennes, les partenaires et la fonction publique. Je m’attends à ce que vous vous engagiez de manière constructive et réfléchie et que vous inscriviez au besoin à votre ordre du jour les questions prioritaires qui pourraient se présenter.

À titre de ministre, vous avez la responsabilité de respecter notre engagement d’instaurer un nouveau style de leadership au sein du gouvernement. Cela comprend: une collaboration étroite avec vos collègues, un engagement significatif envers les députés de l’opposition, les comités parlementaires et la fonction publique; un dialogue constructif avec les Canadiens et les Canadiennes, la société civile et les partenaires, y compris les représentants des milieux d’affaires, du monde syndical et du secteur public élargi, ainsi que les organisations sans but lucratif et les organismes de bienfaisance; et la quête de solutions afin d’éviter les tensions en n’aggravant pas les conflits. De plus, les membres de la Tribune de la presse parlementaire - et tous les journalistes canadiens et étrangers - sont des professionnels qui, en posant des questions pertinentes, contribuent grandement au processus démocratique. Il est essentiel d’agir et de collaborer de manière professionnelle avec eux.

Dans notre travail, la population canadienne s’attend à ce que nous agissions selon les valeurs qui nous caractérisent : l’inclusion, l’honnêteté, le travail acharné, la générosité et la saine gestion financière. Notre gouvernement sera au service de tous les Canadiens et les Canadiennes, et je m’attends à ce que vous soyez, dans votre travail, une force rassembleuse pour la population.

Vous devrez faire votre part pour respecter l’engagement du gouvernement à faire des nominations transparentes et fondées sur le mérite, à favoriser l’égalité entre les sexes et à veiller à ce que les peuples autochtones et les minorités soient mieux représentés dans les postes de direction.

À titre de ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, votre principal objectif consistera à protéger et à promouvoir le littoral de nos trois océans, nos voies maritimes ainsi que nos pêches de façon à assurer la vitalité pour les générations à venir, tout en veillant à ce qu’ils offrent d’importants débouchés économiques pour les Canadiens et les communautés côtières. Le Canada a le privilège unique de posséder une abondance d’eau douce et de zones maritimes et côtières diversifiées sur le plan écologique et importantes sur les plans économique et culturel. Le Canada doit assumer devant le reste du monde la responsabilité de gérer ses ressources avec soin.

Plus particulièrement, je m’attends à ce que vous travailliez avec vos collègues et dans le respect des lois, règlements et processus du Cabinet établis pour mener à bien vos grandes priorités :

  • Travailler avec les ministres des Transports, de l’Environnement et du Changement climatique et des Ressources naturelles en vue de mettre en œuvre et d’élaborer davantage le Plan de protection des océans. Comme le Canada possède le plus long littoral du monde, il doit être doté d’un plan de calibre mondial pour protéger ses côtes ainsi que les espèces marines en péril qui y habitent. Chercher à mettre en place d’autres initiatives en collaboration avec les provinces, les territoires, les peuples autochtones et l’ensemble des Canadiens afin d’assurer une meilleure gestion conjointe du littoral de nos trois océans.
  • Élaborer des approches nouvelles et innovatrices visant à moderniser les pêches et l’aquaculture, ainsi que le développement économique responsable sur chacun de nos trois littoraux. Cela consistera notamment à lancer diverses initiatives en vue de créer et de maintenir de bons emplois pour la classe moyenne, de mettre à profit de nouvelles technologies et d’assurer la viabilité à long terme de l’économie des océans du Canada.
  • Faire progresser le projet de loi C-68 proposant une réforme de la Loi sur les pêches, qui prévoit le rétablissement de mesures de protection abolies et l’intégration de protections modernes afin de veiller à ce que les poissons et leurs habitats soient protégés pour les générations à venir et à ce que les pêches du Canada continuent de faire croître l’économie canadienne et d’assurer la subsistance des communautés côtières.
  • Le gouvernement ayant atteint sa cible visant à protéger 5 % de nos zones marines et côtières d’ici 2017, travailler avec la ministre de l’Environnement et du Changement climatique en vue d’atteindre notre objectif de 10 % d’ici 2020. Cela devra comprendre l’établissement de normes minimales de protection pour les zones maritimes protégées et les refuges marins du Canada.
  • Codiriger la mise en œuvre du Plan d’action de Charlevoix pour la santé des océans et des mers et des communautés côtières résilientes élaboré par les dirigeants du G7 et de la Charte du G7 sur les plastiques dans les océans avec l’appui de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, en accordant une attention particulière aux plastiques, à la pêche illégale, non déclarée et non réglementée, ainsi qu’à la surveillance des océans.
  • Appuyer la ministre de l’Environnement et du Changement climatique en vue de renouveler notre engagement à protéger les Grands Lacs, le bassin du fleuve Saint-Laurent et le bassin du lac Winnipeg.
  • Travailler avec la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement et de l’Accessibilité pour renouveler la flotte de la Garde côtière en faisant l’acquisition de nouveaux navires qui lui permettront de poursuivre sa mission, qui consiste à assurer la sécurité des eaux navigables du Canada, à maintenir les routes de transport maritime, à défendre la souveraineté du Canada et à appuyer l’exploration scientifique.
  • Poursuivre la mise en œuvre des recommandations de la commission Cohen sur le rétablissement du saumon rouge dans le fleuve Fraser et élaborer une stratégie de plus grande ampleur pour protéger le saumon du Pacifique. Collaborer avec le gouvernement de la Colombie-Britannique pour protéger la santé du saumon du Pacifique. Des résultats concrets devront être obtenus d’ici la fin de 2019, soit l’Année internationale du saumon.
  • Travailler avec le ministre des Transports, le ministre des Ressources naturelles et la ministre de l’Environnement et du Changement climatique afin d’officialiser le moratoire sur le trafic des transporteurs de pétrole brut au long de la côte Nord de la Colombie-Britannique, y compris l’entrée Dixon, le détroit d’Hecate et le détroit de la Reine-Charlotte.
  • Tirer efficacement profit des recherches effectuées grâce au rétablissement du financement fédéral pour la recherche sur les eaux douces, les programmes fédéraux d’océanographie et de surveillance, les mesures de protection des stocks de poissons, le surveillance des contaminants et de la pollution des océans, le soutien aux industries d’aquaculture responsables et durables sur les littoraux canadiens, ainsi que des investissements dans la Région des lacs expérimentaux du Canada.
  • En collaboration avec le ministre des Sciences et des Sports, mettre à profit les données scientifiques, les connaissances traditionnelles des Autochtones et le principe de prudence, et prendre en considération les changements climatiques dans toute décision liée aux stocks de poissons et à la gestion de l’écosystème.
  • Travailler avec la ministre de l’Environnement et du Changement climatique ainsi qu’avec la ministre des Sciences et des Sports afin d’examiner les répercussions des changements climatiques sur les écosystèmes marins arctiques.

Ces priorités sont largement tirées des engagements pris dans notre plateforme électorale.

Je m’attends à ce que vous travailliez en étroite collaboration avec votre sous-ministre et ses cadres supérieurs, pour vous assurer que les travaux en cours dans votre ministère soient effectués de manière professionnelle et que les décisions soient prises dans l’intérêt du public. Votre sous-ministre vous parlera des enjeux sur lesquels travaille actuellement votre ministère et qui pourraient dans certains cas nécessiter une prise de décision rapide. Je m’attends à ce que vous vous appliquiez et que vous mettiez nos valeurs et nos principes en pratique dans la prise de décisions, de manière à ce que les problèmes auxquels fait face votre ministère actuellement soient réglés en temps opportun et de manière responsable, en suivant l’orientation globale de notre plateforme.

En tant que gouvernement, notre capacité à mettre en œuvre notre plateforme de manière efficace dépend de notre capacité à examiner attentivement les conseils professionnels et non partisans des fonctionnaires. Chaque fois qu’un employé du gouvernement se présente au travail, il le fait au service du Canada, dans le but commun d’améliorer notre pays et la vie de tous les Canadiens et les Canadiennes. Je m’attends à ce que vous établissiez une relation de travail basée sur la collaboration avec votre sous-ministre, dont le rôle, tout comme celui des fonctionnaires sous sa direction, est de vous appuyer dans la réalisation de vos responsabilités ministérielles.

Nous voulons être un gouvernement transparent, honnête et redevable envers les Canadiens et les Canadiennes; un gouvernement qui respecte les normes d’éthique les plus rigoureuses, qui porte une attention soutenue à la gestion des fonds publics et observe la plus grande prudence dans ce domaine. Je m’attends à ce que vous incarniez ces valeurs dans votre travail et que vous ayez une conduite éthique irréprochable dans tout ce que vous faites. Dans vos échanges avec vos collègues du Cabinet, le Parlement, les partenaires ou le public, il est important que votre comportement et vos décisions soient à l’image des attentes bien fondées que les Canadiens et les Canadiennes ont vis-à-vis de notre gouvernement. Je veux que les Canadiens et les Canadiennes regardent leur gouvernement avec fierté et confiance.

À titre de ministre, vous devez vous assurer que vous connaissez bien la Loi sur les conflits d’intérêts et les politiques et lignes directrices du Conseil du Trésor, et que vous les respectez à la lettre. Le document Pour un gouvernement ouvert et responsable a été conçu pour vous aider à mener à bien vos responsabilités. Je vous demande de le lire attentivement et de vous assurer que les membres de votre personnel en prennent connaissance également. De plus, j’attire votre attention sur le code d’éthique qui figure à l’annexe A de ce document. Ce code d’éthique s’applique à vous et à vos employés. Tel qu’indiqué dans le code, vous devez observer les normes les plus élevées en matière d’honnêteté et d’impartialité, et l’accomplissement de vos tâches dans le cadre de vos fonctions officielles de même que l’organisation de vos affaires privées devraient pouvoir faire l’objet d’un examen scrupuleux du public. On ne s’acquitte pas de cette obligation simplement en se contentant de respecter la loi. Veuillez également examiner les passages du document Pour un gouvernement ouvert et responsable que nous avons ajoutés ou renforcés pour notre mandat, incluant les conseils sur l’utilisation non partisane des ressources des ministères en matière de communications et le nouveau code de conduite des employés exonérés.

Je sais que je peux compter sur vous pour exercer ces importantes responsabilités. En retour, sachez que vous pouvez compter sur moi pour vous appuyer quotidiennement dans votre rôle à titre de ministre.

Je suis très heureux de travailler avec vous à bâtir le pays encore meilleur auquel nous aspirons. Ensemble, nous travaillerons avec acharnement pour honorer la confiance que nous témoignent les Canadiens et les Canadiennes.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Le très hon. Justin Trudeau, c.p., député
Premier ministre du Canada

*Cette lettre de mandat a été signée par le premier ministre dans la première langue officielle du Ministre.