Ottawa (Ontario) - 13 septembre 2017

Le premier ministre Justin Trudeau s’est entretenu aujourd’hui avec Daw Aung San Suu Kyi, conseillère d’État du Myanmar. Le premier ministre a exprimé ses profondes préoccupations quant à la situation des musulmans rohingyas et d’autres minorités religieuses dans l’État de Rakhine. Il a souligné l’importance du rôle de conseillère d’État en tant que leader moral et politique. Le premier ministre a également insisté sur l’urgente nécessité de voir les dirigeants militaires et civils du Myanmar adopter une attitude de fermeté en vue de mettre fin à la violence, d’assurer la protection des civils et de permettre le libre accès de représentants de l’ONU et d’organismes d’aide humanitaire internationale sur le territoire.

Le premier ministre et la conseillère d’État ont discuté de la nécessité de défendre et de protéger les droits de toutes les minorités. Le premier ministre a offert le soutien du Canada en vue de contribuer à bâtir au Myanmar une société pacifique, stable et respectueuse des droits de toutes les minorités ethniques. La conseillère d’État a exprimé sa reconnaissance pour la contribution du Canada aux efforts humanitaires.