Ottawa (Ontario) - 26 avril 2018

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante au sujet de l’égalité des sexes comme priorité de premier plan de la présidence canadienne du G7 :

« L’autonomisation des femmes est un moteur clé d’une croissance économique qui profite à tous. Il est dans l’intérêt de tous que les femmes puissent participer à nos économies et à nos sociétés de façon libre, pleine et égale. Le soutien et l’autonomisation des femmes et des filles doivent être au cœur des décisions que nous prenons.

« C’est pourquoi nous faisons de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes un thème central de la présidence canadienne du G7 et avons créé le Conseil consultatif sur l'égalité des sexes pour la présidence canadienne du G7. Grâce au Conseil, nous veillerons à ce que l’importance de l’égalité des sexes serve à orienter le travail accompli lors du Sommet des dirigeants du G7, en plus de créer un précédent pour le G7 à l’avenir.

« Lors de discussions avec le Conseil et le groupe Women 7 (W7), un groupe de mobilisation officiel du G7, ainsi qu’avec d’autres leaders féministes, nous avons examiné des façons de promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans le cadre du G7 et ailleurs. Le groupe W7 et le Conseil réunissent des leaders et des militantes féministes de partout dans le monde qui sont des pionnières dans leurs communautés. Grâce à leurs efforts ainsi qu’au leadership de générations de féministes, nous avons fait d’importants progrès vers la création d’un monde où chacun d’entre nous, peu importe son identité sexuelle, peut réaliser son plein potentiel.

« L’égalité des sexes doit jouer un rôle clé pour créer des solutions durables aux défis auxquels notre monde fait face, qu’il s’agisse de bâtir des économies qui profitent à tous, de se préparer aux emplois de l’avenir, de lutter contre les changements climatiques ou de faire avancer la paix et la sécurité. Pour atteindre cet objectif, il est essentiel d’investir dans l’éducation des filles, particulièrement en situation de crise.

« Je tiens à remercier les membres du W7 et du Conseil pour l’important travail qu’elles accomplissent ainsi que d’avoir partagé leurs connaissances et leur savoir-faire. Je suis impatient d’examiner les façons dont nous pouvons mettre en œuvre leurs recommandations lors du prochain Sommet des dirigeants du G7 à Charlevoix, au Québec. »