Ottawa (Ontario) - 31 mai 2018

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Le premier ministre Justin Trudeau a prononcé aujourd’hui le discours suivant concernant l’imposition de tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium par les États-Unis:

Bonjour à tous. Merci d’être des nôtres.

Aujourd’hui, nous nous voyons visés par des tarifs douaniers punitifs sur l’aluminium et l’acier canadiens, sous prétexte d’une disposition de l’article 232 de la loi concernant la sécurité nationale.

Soyons clairs : ces tarifs douaniers sont inacceptables.

Au cours des 150 dernières années, le Canada a été le partenaire le plus solide des États-Unis.

Les Canadiens et les Américains se sont battus côte à côte lors de deux guerres mondiales et en Corée.

Des plages de la Normandie aux montagnes de l’Afghanistan, nous nous sommes battus ensemble et nous avons pleuré la perte des nôtres ensemble.

Et les Forces canadiennes œuvrent toujours aux côtés des Américains. Nous sommes des partenaires du NORAD, de l’OTAN et partout dans le monde.

Nous nous sommes portés à la défense des États-Unis après le 11 septembre, tout comme les Américains se sont portés à notre défense par le passé.

Et nous nous battons ensemble contre Daesh dans le nord de l’Irak.

Les chiffres sont clairs : les États-Unis affichent un surplus de 2 milliards de dollars américains en ce qui a trait au commerce de l’acier avec le Canada, et le Canada achète plus d’acier américain que tout autre pays du monde, ce qui représente la moitié des exportations américaines d’acier.

Le Canada est un fournisseur sûr d’aluminium et d’acier pour l’industrie de la défense des États-Unis. Notre aluminium sert à la fabrication d’avions américains et de chars d’assaut américains.

Il est impensable que l’on puisse considérer le Canada comme étant une menace à la sécurité des États-Unis.

Ces tarifs douaniers nuiront aux industries et aux travailleurs des deux côtés de la frontière canado-américaine et perturberont les chaines d’approvisionnement qui ont rendu de l’acier et de l’aluminium nord-américains plus compétitifs à travers le monde.

De plus, ces tarifs sont un affront au partenariat de longue date en matière de sécurité entre le Canada et les États-Unis et, en particulier, aux milliers de Canadiens qui se sont battus et qui ont péri aux côtés de leurs compagnons d’armes américains.

Les liens commerciaux, d’amitié et, dans de nombreux cas, familiaux qui unissent les Américains et les Canadiens sont intacts; ils n’ont jamais été aussi étroits qu’aujourd’hui.

Le gouvernement du Canada est convaincu que les valeurs que nous partageons, notre proximité géographique et nos intérêts communs l’emporteront sur le protectionnisme.

Comme nous l’avons toujours dit, nous protégerons toujours les intérêts des travailleurs canadiens et du Canada.

La ministre Freeland est ici pour annoncer les mesures de représailles. Ce matin, j’ai appelé les leaders de l’Opposition pour les aviser de notre réponse.

Pour terminer, je veux être très clair sur un point: les Américains demeurent nos partenaires, nos amis et nos alliés. Le peuple américain ne fait pas l’objet de l’annonce d’aujourd’hui. Nous devons croire qu’éventuellement le bon sens triomphera.

Mais malheureusement, les actions prises par le gouvernement américain ne semblent pas aller dans cette direction.