Québec (Québec) - 10 juin 2018

Les effets des changements climatiques sont réels. Les phénomènes météorologiques extrêmes, dont les sécheresses et les inondations, sont plus fréquents et plus graves, et ils touchent des millions de personnes à travers le monde. La hausse du niveau des mers, l’acidification des océans et l’amincissement de la glace de mer menacent également les régions vulnérables et les communautés côtières, dont celles dans l’Arctique et les communautés autochtones qui y demeurent.

Au Sommet du G7 dans Charlevoix, les dirigeants se sont entendus sur le fait qu’une planète en santé et une croissance économique durable sont mutuellement avantageuses et ils ont convenu de collaborer pour bâtir un avenir résilient qui permettra la création d’emplois pour nos citoyens. Les dirigeants ont discuté de changements climatiques, de l’investissement dans l’énergie propre et de la protection de nos océans et de nos communautés côtières.

Protéger nos océans

La vision du Canada consiste en un avenir sans déchets plastiques. Il ne sera pas facile d’y arriver, mais l’envergure du problème est trop grande pour que l’on ferme les yeux. Afin de réduire les déchets plastiques, nous devrons travailler ensemble – tous les ordres de gouvernement, l’industrie, les consommateurs, la société civile et le milieu universitaire – pour faire progresser la recherche et l’innovation à l’égard de nouvelles technologies et de nouvelles approches.

Comme les océans sont une ressource mondiale commune, le Canada collabore également avec des partenaires internationaux pour protéger les océans.

Les dirigeants du G7 ont signé le Plan d’action de Charlevoix pour la santé des océans et des mers et des communautés côtières résilientes. Ils agiront pour enrichir les connaissances liées aux océans, promouvoir la durabilité des océans et des pêches, favoriser la résilience des littoraux et des communautés côtières et éliminer les déchets plastiques et autres déchets marins dans les océans.

Conscients du fait que le plastique représente une menace importante pour nos océans, cinq pays ont convenu d’adopter la Charte sur les plastiques dans les océans, afin d’éradiquer la pollution par le plastique. Le Canada investira 100 millions de dollars par l’intermédiaire d’un fonds d’atténuation des déchets marins, qui permettra d’empêcher les déchets plastiques de parvenir aux océans, de répondre à la pollution plastique des littoraux et de mieux gérer les ressources de plastique existantes.

Le Canada investit 162 millions de dollars pour améliorer la résilience des côtes et des communautés. De cette somme, 100 millions de dollars iront à l’expansion de la couverture de l’assurance contre les risques associés aux changements climatiques dans les pays vulnérables à ces risques, dont les petits États insulaires en développement des Caraïbes. Ensuite, 60 millions appuieront l’expansion des systèmes et infrastructures d’énergie propre de ces États. Ils viseront également à améliorer l’accès des femmes et des filles de ces États aux ressources énergétiques, en plus d’offrir des possibilités de formation et d’emploi aux femmes dans les secteurs des technologies durables non traditionnels. Cet investissement prévoit aussi 2 millions de dollars pour appuyer les efforts déployés par les pays en développement en vue de s’adapter aux effets des changements climatiques.

Le Canada agit aussi chez lui pour améliorer la santé des océans du monde, notamment au moyen du Plan de protection des océans chiffré à 1,5 milliard de dollars. Nous travaillons en partenariat avec les peuples autochtones et les communautés côtières afin de protéger et de soutenir les écosystèmes aquatiques vitaux, dont les espèces de baleines en voie de disparition, et de rétablir les habitats côtiers partout au pays.

Les jeunes de tous les pays du G7 ont été invités à soumettre leurs idées sur les façons de protéger les océans et l’environnement. Les conversations #MesOcéans2050 et #G7océans se poursuivront au cours des réunions des ministres de l’environnement et de l’énergie du G7 à l’automne 2018, où ils discuteront des avenues de collaboration possibles en matière de changements climatiques, d’océans et d’énergie propre.

S’adapter aux changements climatiques

Le Canada reconnaît l’urgent besoin de contrer ces défis environnementaux et d’accélérer la transition vers un avenir durable, résilient et faible en carbone. C’est pourquoi nous avons fait de « Travailler ensemble à l’égard des changements climatiques, des océans et de l’énergie propre » l’un des principaux thèmes de la présidence canadienne du G7.

Le Canada reste déterminé à travailler avec ses partenaires nationaux pour atteindre ses cibles de réduction des émissions, tout en maintenant la croissance économique et en favorisant la résilience face aux changements climatiques au moyen du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques. Au Sommet du G7, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et l’Union européenne ont réitéré leur engagement à mettre en œuvre l’Accord de Paris, un accord équilibré et ambitieux pour lutter contre les changements climatiques.

Miser sur les innovations en matière d’énergie propre

Le Canada et ses partenaires du G7 se sont engagés à passer à l’action pour renforcer leur sécurité énergétique collective et s’assurer que les systèmes énergétiques continuent de favoriser une croissance économique durable.

Le Canada est convaincu qu’en tant que communauté à l’échelle mondiale, nous devons travailler encore plus fort à l’appui des innovations en matière d’énergie propre. Nous devons notamment intensifier la recherche et le développement, diversifier l’approvisionnement énergétique et les tracés d’approvisionnement, générer une plus grande quantité d’énergie à partir des ressources renouvelables, investir dans des systèmes et infrastructures énergétiques résilients et trouver de nouvelles solutions pour l’extraction et l’utilisation durables des combustibles fossiles.

En partageant nos connaissances et en soutenant le développement de technologies d’énergie propre, nous serons en mesure d’atteindre les objectifs en matière de changements climatiques et de créer de nouvelles opportunités économiques qui profiteront au plus grand nombre.

À l’avenir, les pays du G7 continueront de stimuler le progrès et de trouver des solutions qui aideront à bâtir un avenir plus durable et à laisser une planète plus propre et en meilleure santé aux prochaines générations.