Bruxelles (Belgique) - 12 juillet 2018

Le Canada est membre de l'OTAN depuis sa création en 1949. L’OTAN apporte une contribution essentielle à la paix et à la sécurité dans le monde. C’est une pierre angulaire de la politique du Canada en matière de sécurité et de défense, le pilier d’une défense collective forte et un lien transatlantique important qui unit la sécurité nord-américaine et la sécurité européenne. La priorité canadienne à l’égard de l’OTAN est de veiller à ce que l’Alliance demeure une organisation moderne et flexible afin qu’elle puisse répondre de façon efficace aux menaces actuelles et futures.

Soutien accru du Canada à l’OTAN

Cette semaine, le Canada a annoncé un soutien accru à l’OTAN et à ses alliés. Le soutien accru englobe ce qui suit :

  • Soutien à la mission de l’OTAN en Irak

Comme il a été annoncé cette semaine, le Canada assumera le commandement de la mission de formation et de développement des capacités de défense de l’OTAN en Irak. À cet égard, le Canada déploiera un major-général et jusqu’à 250 membres du personnel des Forces armées canadiennes, qui apporteront un soutien à la mission de formation de l’OTAN, ainsi que jusqu’à quatre hélicoptères Griffon.

  • Prolongation de l’opération REASSURANCE

Cette semaine, le premier ministre a également annoncé que le Canada prolongera de quatre ans sa contribution à l’OTAN dans le cadre de l’opération REASSURANCE, d’avril 2019 à mars 2023. Le Canada augmentera le nombre de membres des Forces armées canadiennes participant à l’opération, pour le faire passer de 455 à 540. La contribution du Canada comprendra toujours un appui aux activités de surveillance aérienne, de police et de formation, ainsi qu’aux forces maritimes.

  • Soutien au programme du système aéroporté d'alerte et de contrôle de l’OTAN

Au cours des cinq prochaines années, le Canada affectera jusqu’à 25 membres du personnel au programme du système aéroporté d’alerte et de contrôle de l’OTAN. Ce système est l’une des rares ressources militaires détenues et exploitées par l’OTAN. Il mène un vaste éventail de missions, dont des missions de police aérienne, et soutient la lutte contre le terrorisme, les opérations d’évacuation, les embargos, les entrées initiales et les interventions en cas de crise. À compter d’avril 2018, le Canada affectera de 17 à 20 millions de dollars par année à ce programme.

  • Adhésion et contribution au centre d'excellence européen pour la lutte contre les menaces hybrides

Le Canada est devenu membre du centre d'excellence européen pour la lutte contre les menaces hybrides en juin 2018. Le centre, qui a été créé par la Finlande en avril 2017, bénéficie d’un soutien de nombreux alliés de l’OTAN. Les menaces hybrides englobent une combinaison de moyens de combat conventionnels et non conventionnels, réguliers et irréguliers, et souvent des attaques cybernétiques. Établi à Helsinki, le centre s’emploie à accroître la résilience nationale contre les menaces hybrides, en mettant l’accent sur la connaissance et l’analyse stratégiques de la situation. L’adhésion du Canada au centre aidera le pays à mieux comprendre les menaces hybrides et la façon de les contrer.

  • Soutien au Centre d’excellence pour la cyberdéfense en coopération

Le Canada deviendra membre du Centre d’excellence pour la cyberdéfense en coopération, qui a été établi en 2018 à Tallinn, en Estonie. Le Centre aide à développer l’expertise dans les domaines de la technologie, de la stratégie, des opérations et du droit. En 2014-2015, le Canada a versé une contribution ponctuelle de 1 million de dollars au Centre. Cette contribution a été affectée à la construction d’une capacité cybernétique « réelle » qui, depuis, a été utilisée dans le cadre d’exercices multinationaux.

  • Soutien à la réforme de l’OTAN

Depuis 2010, l’Alliance entreprend des réformes de modernisation d’envergure pour veiller à ce que l’organisation demeure flexible dans un contexte de sûreté qui évolue.

Lors du Sommet de l’OTAN de 2018, les alliés ont convenu d’adapter la structure de commandement de l’OTAN, qui permettra d’accorder une plus grande importance à la cyberdéfense, d’améliorer le soutien logistique et d’améliorer l’état de préparation général des forces de l’OTAN.

La nouvelle structure de commandement permettra de créer un troisième commandement de la force interarmées à Norfolk, en Virginie, afin de renforcer la capacité de l’OTAN dans l’Atlantique. Axé sur l’Atlantique, ce nouveau commandement s’ajoutera à celui de Naples, en Italie, et de Brunssum, aux Pays‑Bas.

Le Canada appuie la mise en œuvre rapide de cette version adaptée de la structure de commandement de l’OTAN et accueille favorablement la mise sur pied d’un commandement de la force interarmées à Norfolk. Le Canada a l’intention de combler les postes qui lui seront attribués dans cette nouvelle structure.

Ces contributions s’ajouteront au soutien que le Canada apporte déjà à l’OTAN, notamment son soutien financier aux Forces nationales afghanes de défense et de sécurité et à la mise en œuvre du programme sur les femmes, la paix et la sécurité.

Produit connexe