Ottawa (Ontario) - 7 juin 2019

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd'hui que la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, effectuera une visite au Canada du 9 au 12 juin.

Durant la visite, le premier ministre Trudeau et la secrétaire générale Mushikiwabo discuteront des progrès réalisés depuis le Sommet d’Erevan pour faire avancer nos priorités communes, notamment l’égalité des sexes, le respect des droits de la personne, ainsi que la protection et la promotion de la langue française et des cultures francophones. Ils échangeront également sur les objectifs et priorités de l’Organisation, ainsi que la modernisation administrative que l’Organisation entreprend.

Citation

« Le Canada est fier d’être membre de la communauté francophone internationale et de l’Organisation internationale de la Francophonie. J’ai donc hâte de rencontrer la secrétaire générale Mushikiwabo pour discuter d’avenues de collaboration pour relever des défis communs, faire avancer l’égalité des sexes et protéger et promouvoir la langue française et les cultures francophones. »
– Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • La Francophonie, dont l’institution principale est l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), regroupe 88 États et gouvernements ayant la langue française en commun.
  • Les pays membres et observateurs représentent collectivement plus d’un milliard de personnes, dont 300 millions de francophones répartis sur cinq continents.
  • La contribution annuelle canadienne d’environ 40 millions de dollars aide les différentes institutions,agences et organismes de l’Organisation internationale de la Francophonie à mettre en œuvre leurs programmes respectifs.
  • Le Canada compte quatre sièges au sein de l’OIF : en plus de la représentation fédérale, la province du Nouveau-Brunswick et la province de Québec en sont membres à part entière, et la province de l’Ontario y a un statut d’observateur.
  • En 1969, le Canada a adopté sa Loi sur les langues officielles, dont on a souligné le 50e anniversaire en mars dernier.

Liens connexes