Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre conclut un Sommet Canada-Union européenne productif

Le premier ministre Justin Trudeau a conclu aujourd'hui sa participation au Sommet Canada‑Union européenne (UE), où il a accueilli le président du Conseil européen, Donald Tusk. La commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, le ministre de la Diversification du commerce international, Jim Carr, et la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, étaient également présents.

Le Canada et l’Union européenne entretiennent des liens étroits, fondés sur une histoire et des valeurs communes. D’une génération à l’autre, les Canadiens et les Européens ont su unir leurs forces pour relever les plus grands défis de leur époque. Lors du Sommet de cette année, les dirigeants ont mis en valeur notre collaboration en vue de bâtir des économies qui profitent à tous et de renforcer la classe moyenne du Canada et de l’Europe.

Au cours du Sommet, le premier ministre Trudeau et le président Tusk ont discuté de l’Accord économique et commercial global (AECG), qui crée de nouvelles opportunités et de bons emplois pour la classe moyenne des deux côtés de l’Atlantique. Le premier ministre Trudeau a souligné que, pendant la première année de l’entrée en vigueur de l’AECG, les échanges commerciaux entre le Canada et l’Union européenne ont augmenté de près de huit pour cent comparativement à l’année précédente. L’AECG aide à protéger l’environnement, à défendre les droits des travailleurs et à créer de nouvelles opportunités pour les travailleurs et les entreprises. L’Accord pourrait servir de modèle pour de nouveaux accords commerciaux à travers le monde.

Le premier ministre Trudeau et le président Tusk ont également discuté de l’Accord de partenariat stratégique. Signé au même moment que l’AECG, cet accord nous permet de resserrer les liens entre le Canada et l’Union européenne et d’accroître notre collaboration dans une foule de domaines.

Les dirigeants ont aussi échangé leurs points de vue sur des façons d’apporter des réformes à l’Organisation mondiale du commerce, de veiller aux règles qui encadrent les échanges internationaux et de renforcer la classe moyenne.

Le premier ministre a salué la signature d’un Partenariat sur les océans entre le Canada et l’Union européenne. Ce partenariat donne suite à la Charte sur les plastiques dans les océans que le Canada a parrainée dans le cadre du G7 de 2018. Grâce à ce nouveau partenariat, le Canada continue d’être un leader dans la protection des océans, la réduction des déchets plastiques et d’autres déchets marins, ainsi que la lutte contre les changements climatiques.

De plus, le premier ministre a annoncé que le Canada accroîtra sa participation aux missions d’observation électorale de l’Union européenne. De cette façon, le Canada appuiera la tenue d’élections libres et équitables à travers le monde.

Le premier ministre Trudeau a également annoncé que le Canada deviendra membre à part entière de la Commission de Venise. Cette commission est l’organisme consultatif du Conseil de l’Europe en matière d’affaires constitutionnelles. Ainsi, le Canada aidera la Commission à fournir des avis constitutionnels spécialisés et indépendants aux pays d’Europe et d’ailleurs.

Enfin, le premier ministre a annoncé que le Canada accordera jusqu'à 50 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour appuyer la participation canadienne aux équipes internationales qui cherchent à obtenir un financement dans le cadre des programmes Horizon 2020 et Horizon Europe de l’Union européenne. Ces programmes encouragent la recherche et l’innovation, tout en stimulant la croissance économique et en créant de nouveaux emplois et de nouvelles opportunités.

Citation

« D’une génération à l’autre, les Canadiens et les Européens ont uni leurs forces pour relever les plus grands défis de leur époque. Notre génération ne fait pas exception à la règle. Ensemble, nous luttons contre les changements climatiques, créons des bons emplois pour la classe moyenne et aidons à bâtir un avenir meilleur des deux côtés de l’Atlantique. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • La création du fonds Nouvelles frontières en recherche a été annoncée dans le cadre du Budget 2018. Le fonds doit investir 275 millions de dollars sur cinq ans (de 2018-2019 à 2023-2024) et 65 millions de dollars au cours des années suivantes pour financer la recherche internationale et interdisciplinaire qui présente des risques élevés et qui nécessite des résultats rapides.
  • L’Union européenne représente le deuxième partenaire commercial et d’investissement en importance du Canada. Elle est également son alliée dans de nombreux dossiers politiques et liés à la sécurité internationale.
  • L’application provisoire de l’AECG a commencé le 21 septembre 2017 avec l’entrée en vigueur de toutes les sections de l’Accord importantes sur le plan économique (droits de douane, contingents tarifaires et contingents liés à l’origine, engagements relatifs aux services, dispositions relatives au séjour temporaire, obligations relatives aux marchés publics).
  • En 2018, le commerce bilatéral de marchandises était de 118,1 milliards de dollars, ce qui constitue une augmentation de 9,4 p. 100 par rapport à 2017. De plus, notre commerce bilatéral de services a connu une hausse de 3,7 p. 100, pour atteindre 46,7 milliards de dollars.
  • En 2018, les exportations de marchandises du Canada vers l’Union européenne s’élevaient à près de 44,5 milliards de dollars, une augmentation de 7 p. 100 par rapport à 2017.
  • Montréal, la ville hôte du sommet de cette année, a profité directement des avantages qui découlent de l’AECG. Durant la première année suivant l’entrée en vigueur de l’accord, le port de Montréal a enregistré une importante augmentation du volume de fret, dont 55 p. 100 est lié à l’Europe. Cela représente plus du double de la croissance moyenne enregistrée dans le passé.
  • À ce jour, 13 États membres de l’Union européenne ont ratifié l’AECG dans le cadre de leur processus national, et d’autres États franchissent les étapes nécessaires pour le ratifier également.
  • Depuis le mois d’octobre 2016, vingt pays membres de l’Union européenne ont ratifié l’Accord de partenariat stratégique (APS), le pendant politique de l’AECG. L’APS prévoit la tenue d’un dialogue périodique sur plus de 25 sujets thématiques et régionaux auxquels participent neuf ministères du gouvernement fédéral.
  • La déclaration de partenariat sur les océans signée durant le Sommet appuiera les efforts que déploie le Canada pour protéger les océans, notamment dans le cadre des mesures prévues dans la Charte sur les plastiques dans les océans et de celles décrites dans l’Accord économique et commercial global.
  • La Commission de Venise a comme objectif principal de fournir des avis juridiques à des États d’Europe et d’ailleurs qui souhaitent adapter leurs structures juridiques et institutionnelles aux normes européennes et profiter de l’expérience internationale en matière de démocratie, de droits de la personne et de la primauté du droit. Le Canada était observateur auprès de la Commission depuis 1991.
  • Le but des missions d’observation électorale (MOE) de l’Union européenne est d’aider des pays partenaires à tenir des élections régies par des normes rigoureuses.

Produits connexes

Liens connexes