Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Le premier ministre conclut un Sommet des dirigeants du G7 productif en France

Le premier ministre Justin Trudeau a conclu aujourd’hui sa participation au Sommet des dirigeants du G7 qui se tenait à Biarritz, en France.

Lors de discussions sur l’économie mondiale avec les autres leaders du G7, le premier ministre a insisté sur la nécessité de collaborer pour bâtir des économies qui profitent à tous et renforcent la classe moyenne. Il a souligné que l’ordre international fondé sur des règles est important pour appuyer la croissance économique et créer des opportunités qui feront en sorte que chacun puisse avoir un avenir meilleur. 

Le premier ministre Trudeau a également demandé aux ministres des finances de surveiller l’état de l’économie mondiale et de faire part de leurs observations aux dirigeants. Ainsi, les pays du G7 pourront prendre des mesures concertées pour identifier les risques potentiels et y remédier, tout en assurant une croissance économique stable et durable dont tout le monde peut profiter.

Les leaders du G7 ont convenu de travailler avec les leaders africains pour soutenir la transformation, la croissance et la prospérité partagée en Afrique. Le premier ministre a annoncé plusieurs initiatives, dont l’octroi d’un financement à l’appui de l’Initiative pour favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique. Cet investissement aidera les entrepreneures à réussir en leur offrant un accès à des fonds pour démarrer leur propre entreprise.

Les leaders ont profité du Sommet pour discuter de l’importance de promouvoir l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes. Le Canada s’est joint au Partenariat de Biarritz pour l’égalité entre les hommes et les femmes, mettant en évidence les progrès réalisés par le Canada à l’égard des politiques et des mesures législatives nécessaires pour continuer à lutter contre les inégalités au Canada et ailleurs dans le monde. Les leaders ont accepté de prendre des mesures concrètes en réponse aux recommandations du Conseil consultatif sur l’égalité des sexes du G7, qui a été créé par le Canada en 2018 et repris par la France en 2019.

Le premier ministre Trudeau a aussi annoncé un investissement de 179,2 millions de dollars pour financer une éducation de qualité pour les femmes et les filles vivant dans des régions fragiles et touchées par un conflit. Ces fonds s’inscrivent dans l’engagement du Canada qui avait mobilisé un investissement historique de 3,8 milliards de dollars au Sommet du G7 dans Charlevoix, au Québec en 2018 – le plus vaste de l’histoire.

L’importance de lutter contre les changements climatiques, et de protéger la biodiversité et les océans est l’un des principaux thèmes abordés lors du Sommet. Le premier ministre a insisté sur le besoin urgent de prendre des mesures collectives pour mettre fin à la crise climatique et protéger notre environnement commun. Il a annoncé une série de grands projets, comme investir dans le Fonds vert pour le climat, pour appuyer l’action mondiale visant à contrer les changements climatiques. Le premier ministre a également souligné le leadership du Canada en matière de protection des océans, des côtes et des communautés côtières du monde. Il a également encouragé les autres pays à unir leurs forces pour protéger ces ressources communes. Le Canada a salué le travail accompli par la France afin de mobiliser les associations à l’égard des enjeux environnementaux.

Pendant le Sommet, les dirigeants ont discuté des opportunités qu’offre l’intelligence artificielle à nos économies et à nos sociétés. Le premier ministre a fait valoir qu’il était essentiel de développer de façon responsable des stratégies centrées sur l’être humain en ce qui touche l’intelligence artificielle. Le premier ministre a proposé un nouveau partenariat mondial sur l’IA, une initiative créée par le Canada et la France et développée en partenariat avec d’autres pays et l’OCDE.

Le premier ministre a annoncé l’octroi d’une somme de 15 millions de dollars pour aider à lutter contre les feux en Amazonie.

En plus des discussions portant sur les feux en Amazonie, le premier ministre et ses homologues du G7 ont également discuté d’initiatives visant à aborder les principaux défis régionaux et mondiaux, comme la Russie et les réformes en cours en Ukraine ainsi que la crise au Venezuela. Le premier ministre a remercié les leaders d’avoir plaidé en faveur de la libération de Michael Spavor et de Michael Kovrig, deux Canadiens détenus en Chine.

Citation

« Maintenant plus que jamais, les dirigeants du G7 doivent travailler ensemble pour affronter les défis urgents auxquels notre monde est confronté – qu’il s’agisse de lutter contre la crise climatique ou d’offrir un avenir plus prospère aux populations du monde. Grâce au leadership de la France, le Sommet du G7 de cette année était l’occasion pour nous de lutter contre les inégalités et établir des économies qui fonctionnent pour tous, et de faire en sorte que nos citoyens aient confiance en l’avenir.  Ensemble, nous pouvons relever les défis d’aujourd’hui les plus pressants et bâtir une classe moyenne forte aux quatre coins du globe. »

Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada                                                                               

Faits saillants

  • Le premier ministre a tenu des rencontres bilatérales avec les dirigeants suivants : le premier ministre de l’Australie, Scott Morrison, le président du Conseil européen, Donald Tusk, le président de la France, Emmanuel Macron, la chancelière de l’Allemagne, Angela Merkel, le premier ministre du Japon, Shinzo Abe, le président du Rwanda, Paul Kagame, le président de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, et le président des États-Unis, Donald Trump. Il a également rencontré les représentantes du Conseil consultatif sur l’égalité des sexes.
  • Le G7 est un groupe formé des sept économies les plus avancées dans le monde, qui comprend le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis. L’Union européenne a été invitée à participer au G7 la première fois en 1977.
  • Le premier ministre Justin Trudeau en est à sa quatrième participation au Sommet du G7. Les dirigeants de ce groupe se réunissent tous les ans depuis les années 1970 pour discuter des questions d’intérêt national et international.
  • Le Canada a assumé la présidence du G7 l’an dernier. Ce sera au tour des États-Unis en 2020.

Produit connexe

Liens connexes