Main Container

Le premier ministre Justin Trudeau

Main Content

Créer un futur meilleur

Le Sommet du G7 est une occasion importante pour prendre des mesures concertées afin de s’attaquer aux problèmes les plus pressants dans le monde, notamment afin que davantage de gens profitent de l’économie, qui évolue rapidement. Le Canada a annoncé les mesures concrètes qui suivent à l’appui d’initiatives clés soulevées lors du Sommet du G7, à Biarritz, en France.

Renforcement du partenariat avec l’Afrique 

Affirmative Finance Action for Women in Africa (AFAWA) : 12,5 M$ au African Guarantee Fund

Grâce à cette subvention, le Canada appuie directement l’African Guarantee Fund. Cet investissement viendra en aide aux entrepreneures en Afrique.

Fonds Mukwege/Panzi – République démocratique du Congo : 2 M$

Le Canada octroiera jusqu’à 2 millions de dollars à la Fondation Mukwege pour qu’elle réalise un projet en faveur de la santé sexuelle et génésique et de la défense des droits dans la République démocratique du Congo.

Lutte à la crise climatique et protection de notre environnement partagé

Fonds vert pour le climat (FVC) : 300 M$

La contribution du Canada à la première reconstitution des ressources du FVC aidera le FVC à fournir les fonds dont les pays en développement ont besoin pour limiter ou réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux effets des changements climatiques.

Fonds pour les pays les moins avancés (FPMA) du Fonds pour l’environnement mondial : 7,5 M$

Le FPMA est un fonds de contribution volontaire qui répond aux besoins des pays les moins avancés et les plus vulnérables pour leur permettre de prendre des mesures d’adaptation aux effets des changements climatiques. Le Canada a déjà alloué 50 millions de dollars au FPMA dans le passé.

Financement pour l’égalité des sexes et les changements climatiques : 5 M$ à Convergence

Le Canada collaborera avec Convergence pour soutenir l’élaboration d’initiatives innovatrices visant à financer la lutte contre les changements climatiques et dont l’égalité des sexes est l’un des principaux objectifs.

The Incubator Network : 9 M$ 

Suivant la Charte sur les plastiques dans les océans adoptée à Charlevoix, The Incubator Network est une initiative qui vise à empêcher que des déchets en plastique se retrouvent dans les océans grâce à la conception de système de gestion des déchets qui sont inclusifs et durables en Inde, en Indonésie, aux Philippines, en Thaïlande et au Vietnam. Cette initiative offrira, principalement aux femmes et aux personnes marginalisées qui travaillent dans le secteur informel du ramassage des ordures, des emplois durables en plus de venir en aide aux administrations locales, aux organisations communautaires et au secteur privé.

Ocean Risk and Resilience Action Alliance (ORRAA) : 2,5 M$

Suivant le Plan d'action de Charlevoix pour la santé des océans et des mers et des communautés côtières résilientes, le soutien que le Canada offre à l’ORRAA viendra mobiliser des solutions de financement innovatrices visant à protéger la santé des océans et à renforcer la résilience des communautés côtières vulnérables devant les phénomènes météorologiques extrêmes.

Éducation de qualité pour les femmes et les filles

Le Canada a fait de l’égalité des sexes une importante priorité durant sa présidence du G7. L’un des principaux résultats du Sommet du G7 de 2018 a consisté en la mobilisation de 3,8 milliards de dollars pour favoriser l’accès à une éducation de qualité aux femmes et aux filles qui vivent dans des États fragiles, en situation de crise ou de conflit. Les projets suivants démontrent la volonté soutenue du Canada de faire avancer l’égalité des sexes par l'entremise d’une éducation de qualité, particulièrement en Afrique, conformément à l’importance accordée à la lutte contre les inégalités dans le cadre de la présidence française du G7.   

Programme d’alimentation scolaire : Briser les obstacles à l’éducation des filles : 30 M$

Dans le cadre de ce projet, on établira un nouveau Programme d’alimentation scolaire pour les enfants et les adolescents afin d’accroître la fréquentation scolaire aux niveaux primaire et secondaire et d’améliorer les conditions d’apprentissage dans les zones touchées par des déplacements, en atténuant, en particulier, les obstacles à l’éducation auxquels se heurtent les filles et les adolescentes et en améliorant leur alimentation.

Réseau interagences pour l’éducation dans les situations d’urgence : 2 M$

Le Réseau interagences pour l’éducation dans les situations d’urgence est un réseau mondial ouvert d’agences des Nations Unies, d’ONG, de donateurs, de gouvernements, d’universités, d’écoles et de populations affectées qui travaillent ensemble pour garantir à tous le droit à une éducation de qualité dans les situations d’urgence et de reconstruction à la suite d’une crise.

Empowering Adolescent Girls to Learn and Earn (EAGLE) – Mozambique : 9.5 M$

Ce projet est en œuvre dans six districts des provinces de Manica et de Sofala, au Mozambique, et vise à accroître la littératie, la numératie et les aptitudes de base de 3 000 adolescentes vulnérables qui ne fréquentent pas l’école, dont certaines sont des mères adolescentes et certaines souffrent d’un handicap, d’une infection au VIH ou du SIDA. Ce projet visera à les rendre autonomes sur le plan financier et à leur permettre de se protéger contre la violence sexuelle et sexiste.

Improving Girls’ Rights to Education in Niger : 7 M$

Ce projet défend le droit des filles à l’éducation en réduisant les disparités entre les sexes auxquelles les filles sont confrontées à l’école et dans leur famille et qui les empêchent d’avoir une éducation de qualité. Le projet offrira également des solutions innovatrices en éducation pour éliminer les lacunes au Niger. Jusqu’à 100 000 filles d’âge scolaire (de 7 à 18 ans) bénéficieront directement de ce projet.

Réintégration scolaire de filles et d’adolescentes qui ont survécu à de la violence sexuelle et fondée sur le sexe dans les provinces du Sud et du Nord Kivu, touchées par des conflits, en République démocratique du Congo (RDC) : 8,2 M$

Ce projet aidera les enfants qui ont survécu à des actes de violence sexuelle et fondée sur le sexe à réintégrer un système scolaire sûr dans les communautés marginalisées et touchées par les conflits des provinces du Nord et du Sud Kivu, en République démocratique du Congo. Plus de 14 000 filles et de 14 000 garçons âgés de 6 à 16 ans, dont 720 filles et 180 garçons qui ont survécu à de la violence sexuelle et fondée sur le sexe, bénéficieront directement de ce projet.

Accès équitable à l’éducation au Cameroun : 10 M$

Ce projet au Cameroun contribuera à l’amélioration de la scolarisation des filles et des enfants vivant avec des handicaps, âgés de quatre à quinze ans, dans les zones affectées par des crises humanitaires dans les régions de l’Extrême-Nord, du littoral et de l’ouest du Cameroun. Les interventions du projet cibleront les filles ayant vu leur accès à l’éducation grandement limité par la crise, notamment les déplacées, les rapatriées et les réfugiées.

Renforcer le droit des filles à terminer une scolarité en toute sécurité et à temps au Burkina Faso : 14 M$

Le projet vise à garantir le droit des filles et des garçons âgés de 6 à 16 ans à une éducation en toute sécurité et sensible au genre en cherchant à répondre aux besoins urgents et croissants d’enfants dans les régions du Burkina Faso où la sécurité est compromise.

Equality for Girls’ Access to Education (EGAL) en République démocratique du Congo : 7 M$

Ce projet facilitera l’accès à l’éducation des filles et d’autres enfants vulnérables en réduisant les obstacles qui les empêchent d’aller à l’école, tout en améliorant la qualité et la prise en compte des sexospécificités des services d’éducation formelle et non formelle dans les provinces du Nord-Kivu et du Kasaï.

Améliorer la transition et la rétention de l’apprentissage pour le renforcement du pouvoir des filles dans les régions rurales et éloignées de la Somalie : 11 M$

Le projet, mis en œuvre par CARE Canada, améliorera l’accès à une éducation de qualité pour environ 25 000 jeunes filles marginalisées, âgées de 10 à 19 ans, y compris les filles sédentaires et nomades, et les filles handicapées et/ou touchées par les conflits et la violence.

Amélioration de l’accès des adolescentes à l’éducation inclusive : 20,3 M$ – Mali

Ce projet fera la promotion du droit à une éducation inclusive, de qualité et tenant compte des sexospécificités pour 90 000 fillettes et adolescentes dans 11 communautés des régions de Ségou et Mopti touchées par les conflits. Cette initiative sera mise en œuvre par Plan International Canada en partenariat avec Vision mondiale Canada et Aide à l’enfance Canada.

Educating Vulnerable and Hard-to-Reach Girls and Adolescent Girls in Northeast Nigeria : 9,2 M$

Ce projet se concentrera sur les États du nord-est du Nigeria touchés par des conflits (Yobe, Adamaoua et certaines parties de Borno) où de premiers travaux de rétablissement sont possibles. Le projet visera à développer les compétences de base des filles et des femmes touchées par le conflit afin qu’elles puissent gagner leur vie.

Éducation communautaire au Soudan du Sud : 8,5 M$

Ce projet améliorera l’accès à l’éducation et aux possibilités d’apprentissage pour 9 900 enfants marginalisés et vulnérables non scolarisés – en particulier les filles. En effet, 300 écoles non officielles seront créées, qui offriront un enseignement primaire de qualité, flexible et axé sur les élèves.

Partenariat mondial pour mettre fin à la violence à l’encontre les enfants – Aider les filles à apprendre en toute sécurité : 5 M$

À l’appui de la campagne Safe to Learn (Pour apprendre en toute sécurité), le Canada travaillera avec l’UNICEF pour appuyer des activités dans cinq pays africains qui sont axés sur la violence comme obstacle à l’éducation des filles.

UNdaunted –Éduquer les filles handicapées en Somalie: 5 M$

UNICEF Canada utilisera l’investissement du Canada pour obtenir des fonds supplémentaires de philanthropes canadiens pour éliminer les obstacles à l’éducation des filles. Ce projet permettra de venir en aide à 22 500 adolescentes en Somalie.

Éducation inclusive pour les enfants palestiniens handicapés – Cisjordanie et Gaza : 4 M$

Ce projet, mis en œuvre par Humanité et Inclusion Canada, favorisera l’inclusion et l’accès des filles et des garçons handicapés de Cisjordanie et de Gaza à une éducation inclusive adaptée aux besoins des femmes et des handicapés.

SALALEM : Prospérité et promotion des femmes et des jeunes Palestiniens – Cisjordanie et Gaza : 10 M$

Ce projet, mis en œuvre par Catholic Relief Services, améliorera les résultats sur le plan de l’apprentissage des jeunes femmes et des jeunes handicapés en Cisjordanie et à Gaza. Le projet permettra d’améliorer l’apprentissage des compétences professionnelles et de la préparation à l’emploi et de réduire les obstacles à l’entrée sur le marché du travail.

Enseignement et formation techniques et professionnels tenant compte des sexospécificités en Cisjordanie : 10 M$

Ce projet, mis en œuvre par Canadian Lutheran World Relief, visera à améliorer et à rendre plus équitables l’apprentissage et l’emploi des femmes et des filles, en particulier des femmes handicapées, en Cisjordanie.

Produit connexe