Vancouver (Colombie-Britannique)
15 novembre 2017

Durant de nombreuses décennies, les opérations de maintien de la paix ont contribué à assurer la protection de millions de personnes vulnérables touchées par des conflits. Cependant, le contexte entourant les opérations de paix modernes a changé. Les conflits d’aujourd’hui sont plus insolubles, dangereux et complexes qu’auparavant. Nous devons trouver de nouvelles solutions pour répondre à cette nouvelle réalité. Le Canada met de l’avant des approches novatrices en vue de mieux protéger les enfants, d’accroître la participation des femmes aux opérations de paix et de fournir aux Nations Unies les capacités spécialisées dont elle a besoin pour s’acquitter de ses mandats.

C’est pourquoi le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui, dans le cadre de la Réunion de 2017 des ministres de la Défense sur le maintien de la paix des Nations Unies, le lancement des Principes de Vancouver sur le maintien de la paix et la prévention du recrutement et de l’utilisation d’enfants-soldats. Cette initiative, créé en partenariat avec le général retraité Roméo Dallaire, permettra d’identifier les signes précurseurs de recrutement d’enfants, de prendre des mesures pour y mettre fin et d’encourager le signalement d’abus et de graves violations visant des enfants.

Au cours de la Réunion, le premier ministre a également annoncé l’Initiative Elsie sur les femmes dans les opérations de paix. Dans le cadre de cette initiative, le Canada et des pays partenaires offriront de l’aide et des mesures d’encouragement pour accroître la proportion de femmes déployées dans les opérations de paix des Nations Unies. Des études ont montré qu’il existe un lien fort entre la participation des femmes aux opérations de paix et l’atteinte d’une paix durable et à long terme.

Enfin, le Canada a annoncé qu’il mettra à la disposition des Nations Unies une série de capacités militaires spécialisées. Ces engagements conjoints consistent notamment en une force de réaction rapide comprenant environ 200 militaires et le matériel connexe, et une force opérationnelle aérienne constituée d’hélicoptères armés et de services de transport aérien tactique. Ces mesures visent à combler les lacunes dans la capacité des Nations Unies à assurer l’acheminement de troupes, d’équipement et d’approvisionnement jusqu’à ses missions.

En plus des capacités militaires, le Canada assurera également l’élaboration et la mise en œuvre de nouveaux programmes de formation conçus pour rehausser l’efficacité globale des opérations des Nations Unies. Il mettra notamment sur pied une équipe canadienne d’assistance et d’entraînement qui travaillera avec un pays partenaire avant et durant son déploiement vers des opérations de paix, en plus de contribuer à des centres, des écoles et des équipes de formation mobiles des Nations Unies.

En allant de l’avant, le Canada continuera de travailler avec les Nations Unies et de potentiels partenaires et pays hôtes pour déterminer les endroits où les ressources militaires canadiennes pourraient combler des lacunes et être les plus utiles aux opérations de soutien à la paix des Nations Unies.

Citation

« La nature des conflits a changé. Les besoins relatifs aux opérations de paix ont aussi changé. Les offres discrètes et les engagements uniques nous ont menés jusqu’ici, mais nous ne pourrons pas créer des changements réels et transformateurs sans un véritable changement institutionnel. Le Canada est prêt à participer à orienter ces efforts. À réfléchir à la façon dont nous nous engageons, et non seulement aux endroits où nous nous engageons. À combler les lacunes institutionnelles qui nous empêchent d’être des agents de paix encore plus efficaces dans un monde qui en a tant besoin. Voilà comment nous comptons protéger les enfants du monde, assurer l’autonomisation des femmes et des filles et bâtir un monde plus pacifique et prospère. »
—Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • La Réunion de 2017 des ministres de la Défense sur le maintien de la paix des Nations Unies réunit plus de 500 délégués provenant de 80 pays et de 5 organisations internationales dans l’objectif d’améliorer les opérations de maintien de la paix. La conférence – la quatrième d’une série de conférences de haut niveau des Nations Unies à ce sujet – fait maintenant partie intégrante du travail que réalise la communauté internationale pour appuyer les opérations de maintien de la paix des Nations Unies.
  • Le Canada adopte une approche globale à l’égard du maintien de la paix qui réunit des ressources civiles, policières et militaires et qui place la protection des civils au cœur du travail à accomplir.
  • La participation du Canada aux opérations de paix est axée sur quatre grands éléments :
    • mettre à la disposition des Nations Unies du personnel canadien et un programme d’entraînement pour ses missions de maintien de la paix;
    • renforcer le soutien offert par le Canada pour la prévention des conflits, la médiation et le maintien de la paix;
    • accroître le rôle des femmes dans la promotion de la paix et de la sécurité;
    • appuyer les efforts de réforme des Nations Unies afin d’améliorer l’efficacité des opérations de paix.
  • En novembre 2017, le Canada a lancé le Plan national d’action du Canada pour la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité pour 2017-2022. Le plan d’action présente une approche pangouvernementale afin de mettre en œuvre cet important programme et il veille à ce que nos activités dans les pays fragiles et touchés par des conflits soient conformes à nos engagements plus larges en matière d’égalité entre les sexes, de respect et d’autonomisation des femmes et des filles. C’est le second plan d’action du Canada, établi à partir du premier plan qui prévalait entre 2011 et 2016.
  • Les Principes de Vancouver s’appuient sur la doctrine de 2017 sur les enfants-soldats que les Forces armées canadiennes ont élaborée. Ils s’inspirent notamment des Principes de Paris et les Principes directeurs relatifs aux enfants associés aux forces armées ou aux groupes armés.

Produits connexes

Liens connexes