Main Container

logo

Le premier ministre annonce du soutien supplémentaire à l'Ukraine et les priorités communes du Sommet du G7 en Allemagne

Main Content

Le premier ministre Justin Trudeau a conclu aujourd'hui sa participation au Sommet du G7 à Elmau, en Allemagne, où il a annoncé un soutien supplémentaire important à l’Ukraine. Au cours du Sommet, il a rencontré les dirigeants des principales démocraties du monde afin de poursuivre les efforts concertés pour continuer à soutenir l'Ukraine, bâtir un avenir plus propre pour tous, fournir des vaccins contre la COVID-19 à ceux qui en ont besoin et faire progresser nos valeurs communes, à savoir la démocratie, les droits de la personne et l'égalité des sexes.

S'appuyant sur les efforts déployés en étroite collaboration par les partenaires du G7 au cours des derniers mois pour soutenir l'Ukraine, le premier ministre Trudeau a annoncé l'octroi de 151,7 millions de dollars en aide humanitaire et au développement et pour soutenir la paix et la sécurité en Ukraine. Cela comprend 75 millions de dollars en aide humanitaire pour assurer la distribution de nourriture, d'argent comptant et de bons d'urgence ainsi que la prestation de services de protection, d'hébergement et de santé aux Ukrainiens. Cela comprend aussi 52 millions de dollars pour des solutions agricoles, y compris des unités d’entreposage de céréales, pour contribuer à améliorer la sécurité alimentaire, 15 millions de dollars pour soutenir les efforts de déminage qui sauvent des vies et 9,7 millions de dollars pour veiller à ce que des comptes soient rendus à l’égard des violations des droits de la personne. Le premier ministre a également annoncé que le Canada accordera un prêt de 200 millions de dollars à l'Ukraine par l'intermédiaire du Fonds monétaire international pour l'aider à répondre à ses besoins urgents en liquidité. De plus, il a annoncé que 73 millions de dollars de l'aide humanitaire que le Canada s’était engagé à fournir le 9 avril 2022 ont maintenant été attribués pour faire face à la crise en Ukraine et dans les pays voisins.

Lors du Sommet, les dirigeants du G7 se sont engagés à rester unis pour soutenir le gouvernement et le peuple ukrainiens dans leur lutte pour un avenir pacifique, prospère et démocratique. Ils vont notamment continuer d'imposer des coûts économiques sévères et directs au régime du président Poutine. Le premier ministre a annoncé de nouvelles sanctions ciblées contre 34 autres partisans de la guerre de Poutine et 48 entités liées aux secteurs de la défense de la Russie et du Bélarus. De plus, le Canada compte sanctionner la désinformation soutenue par l’État, interdire l’exportation de technologies susceptibles d’accroître la capacité de fabrication de la Russie et du Bélarus, et interdire l’importation de certains articles en or en provenance de la Russie. Les dirigeants du G7 ont publié une déclaration commune dans laquelle ils réitèrent leur engagement à soutenir l'Ukraine alors qu'elle cherche à se défendre contre l'agression russe.

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a fait grimper le prix des aliments et de l'essence, ce qui augmente le coût de la vie et crée de l'insécurité alimentaire pour les gens partout dans le monde, surtout dans les pays du Sud. La semaine dernière, lors de la Réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth à Kigali, au Rwanda, le premier ministre a annoncé une aide alimentaire d'urgence de 250 millions de dollars et a discuté avec d'autres dirigeants du Commonwealth des répercussions de l'agression militaire russe contre l'Ukraine sur les personnes les plus vulnérables du monde, notamment de la hausse du prix des aliments, des pénuries critiques et des craintes de famine. À Elmau, le premier ministre a exprimé ces points de vue aux autres dirigeants du G7, qui se sont collectivement engagés à consacrer un montant supplémentaire de 4,5 milliards de dollars américains à la protection des personnes les plus vulnérables contre la faim et la malnutrition.

Les dirigeants ont eu l'occasion de rencontrer Jutta Allmendinger, présidente du Conseil consultatif sur l'égalité des sexes de 2022, pour discuter des défis liés à l'égalité des sexes, notamment des répercussions disproportionnées de la pandémie sur les femmes et les filles, de la vulnérabilité accrue des femmes et des filles ukrainiennes à la traite des personnes et du recours à la violence sexuelle dans les conflits.

Tout au long du Sommet, le premier ministre Trudeau s'est entretenu avec les dirigeants du G7 et les invités pour réitérer la nécessité de prendre des mesures ambitieuses et concertées pour lutter contre les changements climatiques. Ensemble, les dirigeants du G7 travailleront à créer un club climatique ouvert et coopératif afin d'accélérer la mise en œuvre de l'Accord de Paris. Ainsi, les objectifs de ce club sont complémentaires à ceux que vise le Canada, qui exerce son leadership climatique dans le cadre du Défi mondial sur la tarification de la pollution par le carbonne. Les dirigeants du G7 se sont également engagés à réduire l’écart mondial en matière d'investissement dans les infrastructures durables et à mobiliser des investissements privés. Ils ont également souligné que les partenariats pour assurer une transition énergétique juste offrent un moyen efficace de soutenir les transitions vers l’établissement de sociétés à faibles émissions de carbone et résilientes au climat. Ils se sont également engagés à prendre des mesures immédiates pour assurer l'approvisionnement en énergie et mettre fin à la hausse des prix de l'énergie, sans compromettre nos objectifs en matière de climat et de biodiversité, y compris la transition vers l’énergie propre.

Afin de poursuivre la lutte contre la COVID-19, les dirigeants du G7 ont convenu d’accélérer l’accès aux vaccins, aux tests de diagnostic et aux produits thérapeutiques dans les pays en développement au moyen de l’Accélérateur ACT. Le premier ministre Trudeau a fait valoir que le Canada a déjà injecté 732 millions de dollars en financement multilatéral pour l’année 2021-2022 afin de s’acquitter de sa part de financement et s’est engagé à verser plus de 2 milliards de dollars jusqu’à présent, ce qui en fait l’un des plus grands donateurs. Il a également indiqué que le leadership du Canada ne se limite pas au financement. En effet, le gouvernement du Canada joue un rôle actif dans la gouvernance de l’Accélérateur ACT et de son Mécanisme COVAX, à tous les niveaux.

À la fin du Sommet, les dirigeants du G7 ont fait paraître un communiqué commun dans lequel ils ont convenu de défendre ensemble le système international fondé sur des règles et de s’attaquer aux grands enjeux de notre époque. Guidés par des valeurs communes et la volonté d’améliorer la vie des gens, les dirigeants ont promis de coopérer avec la société civile et leurs partenaires extérieurs au G7 afin de renforcer la résilience de nos sociétés, de promouvoir les droits de la personne en ligne et hors ligne et de parvenir à l’égalité des sexes.  

Citation

« En cette période cruciale, nous devons continuer d’agir collectivement afin de défendre la paix, la sécurité, les droits de la personne et la démocratie. Lors de ce Sommet du G7, les dirigeants ont travaillé ensemble afin d’accroître la coordination en soutien à l’Ukraine, de prendre des mesures climatiques ambitieuses et de bâtir des économies fortes pour offrir un avenir meilleur à tous. »

Le très hon. Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Faits saillants

  • Depuis le début de l’agression militaire de la Russie en Ukraine, le Canada s’est engagé à verser 1,6 milliard de dollars en prêts et 1,3 milliard de dollars en soutien direct à l’Ukraine, dont 320 millions de dollars en aide humanitaire.
  • Au cours du Sommet, le premier ministre Trudeau a tenu des rencontres bilatérales avec les dirigeants suivants : le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le chancelier d’Allemagne, Olaf Scholz, le premier ministre du Japon, Kishida Fumio, le président de la France, Emmanuel Macron, le premier ministre de l’Inde, Narendra Modi, le président de l’Indonésie, Joko Widodo et le premier ministre de l’Italie, Mario Draghi.
  • L’Argentine, l’Inde, l’Indonésie, le Sénégal et l’Afrique du Sud ont également pris part au Sommet de cette année, à l’invitation du chancelier d’Allemagne, Olaf Scholz.
  • À l'exception de 2020, les dirigeants du G7 se réunissent chaque année depuis les années 1970 pour discuter de questions d'intérêt national et mondial.
  • La dernière présidence canadienne du G7 remonte à 2018. L’Allemagne occupe la présidence en 2022, puis ce sera au tour du Japon en 2023. La prochaine fois que le Canada en sera l’hôte sera en 2025.
  • Le premier ministre a également salué la visite officielle au Canada du chancelier d’Allemagne, Olaf Scholz, du 21 au 23 août 2022. Au cours de la visite, les deux dirigeants se rencontreront afin de resserrer le partenariat stratégique entre le Canada et l’Allemagne et de discuter des façons dont les deux pays pourraient travailler en partenariat pour promouvoir la sécurité énergétique et la transition vers les technologies énergétiques propres, notamment pour assurer un accès aux ressources d’importance cruciale. 
  • Le premier ministre a aussi accueilli favorablement la nouvelle de la visite au Canada de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en septembre 2022. La visite de la présidente coïncidera avec le Sommet de l’AECG du Canada et de l’Union européenne sur les technologies propres, qui réunira des spécialistes et des chefs de file de l’industrie afin de promouvoir le commerce bilatéral, l’innovation et la croissance dans les secteurs des technologies propres.  

Produits connexes

Liens connexes