Main Container

logo

Le premier ministre Justin Trudeau convoque une troisième réunion du Groupe d’intervention en cas d’incident pour discuter de la situation en Haïti

Main Content

Aujourd’hui, le premier ministre Justin Trudeau a convoqué le Groupe d’intervention en cas d’incident pour discuter de l’évolution de la situation en Haïti avec des ministres et des hauts responsables. Étaient aussi présents l’ambassadeur et représentant permanent du Canada auprès des Nations Unies à New York, Bob Rae, l’ambassadrice du Canada aux États-Unis, Kirsten Hillman, et l’ambassadeur du Canada en Haïti, Sébastien Carrière.

Le groupe a été informé de la situation sécuritaire et humanitaire en Haïti, qui demeure précaire après des semaines de barrages et de mainmise des gangs sur des installations et des sites clés de Port‑au‑Prince. Cette situation a exacerbé la crise humanitaire en entravant l’acheminement d’essence, de nourriture, d’eau, de médicaments et d’autres biens essentiels.

Le groupe a été informé de l’amélioration de la situation au cours des derniers jours, étant donné que la Police nationale d’Haïti a réalisé des progrès pour démanteler les barrages et que les acteurs politiques d’Haïti ont repris leur dialogue.

Le groupe a discuté d’autres moyens de soutenir le peuple haïtien en cette période difficile, notamment en collaboration avec la Communauté des Caraïbes (CARICOM), les Nations Unies, les États-Unis d’Amérique, des organisations de la société civile et d’autres partenaires.

Le premier ministre Trudeau a demandé aux responsables de collaborer avec des partenaires internationaux afin d’explorer des possibilités de faciliter l’accès des personnes touchées à l’aide humanitaire, de solliciter des contributions pour Haïti et d’exiger des comptes aux responsables des troubles au moyen de sanctions. Le premier ministre a souligné la nécessité de soutenir la mise en œuvre d’une solution dirigée par les Haïtiens pour faire face à la situation actuelle.

Liens connexes